En VTT dans la forêt, j’ai failli finir en gibier !

Pratiquée n’importe comment et par n’importe qui en France, la chasse met en danger les promeneurs. Récit d’une balade en VTT qui aurait pu très mal tourner.

En VTT sur un chemin forestier
« Pan ! ». Illustration: Pixabay.

lettrinerès des Ulis (c’est chez moi, en Essonne) il y a des chasseurs. Des gens très sûrs d’eux-mêmes, très sûrs de la valeur millénaire de leur tradition. Une sorte de milice privée des parcelles forestières.

Un jour, ils avaient ouvert une barrière en forêt. Moi je suivais un chemin en VTT du côté de Saint-Jean-de-Beauregard, sans m’apercevoir que j’entrais dans leur « réserve ». Et là je me suis retrouvé au milieu de cette coterie armée de fusils, qui m’accusait d’avoir resquillé ma place dans le domaine. J’ai compris qu’il valait mieux faire profil bas, mais comme j’en suis incapable, j’ai failli finir en gibier !

CHASSE, QUADS & MOTOCROSS

Quitte à mourir en héros de la désobéissance civile je vais continuer le VTT, car je parie que les députés LREM interdiront le VTT plutôt que la chasse et je crains que le lobby du VTT ne soit pas très puissant. En tout cas la question est posée : faut-il réserver les forêts aux chasseurs et, tant qu’on y est, aux adeptes du quad et de la motocross ? Il y aurait aussi beaucoup à dire sur ces derniers, mais au moins ils font assez de bruit pour être identifiés de loin.

> À lire aussi : Ton permis de chasse dans une pochette surprise !


Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er mercredi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

Informaticien dans un établissement du périmètre Paris-Saclay, je doute que le monde de la recherche, en privilégiant une fuite en avant consumériste, travaille aux vrais défis de l'avenir. C'est pas facile de vivre un dilemme !

2 commentaires

Exprimez-vous !