L’inaction climatique, un vieux reste d’attente messianique ?

Réflexion autour de l’inaction climatique. N’y a-t-il pas dans le refus d’agir des résidus de croyance religieuse ? L’attente d’un messie qui sauvera le monde ?

Le messie au bout du tunnel ? Des agnes et démons plongés dans le noir attendent le sauveur
Jérôme Bosch, « Vision de l’Au-Delà », vers 1505-1515. Venise, Palais Grimani. Photo: Jean-Louis Mazieres.

Lettrine-le changement climatique s’accélère, mais tout le monde et chacun continue sa petite vie, sa consommation comme si de rien n’était. Et puis, c’est ce qu’on nous dit, ce n’est pas le comportement des individus qui est en cause, c’est seulement les grosses boites. Donc chacun continue sa petite vie, sa consommation, ses achats, ses voyages, tout en espérant que quelqu’un, quelque part, soit en charge de la question et y fasse quelque chose.

Les gens disent d’ailleurs, et répètent : « Ils trouveront bien des solutions ». Mais qui sont « ils » ? Des scientifiques ? Des politiques ? Personne ne semble trop le savoir.

En attendant, on rejette de plus en plus de carbone dans l’atmosphère et rien de concret n’a encore commencé, à part quelques individus, quelques minuscules communautés, quelques militants qui tentent, ici et là, quelques coups d’éclat mais dont se moque la grande majorité de la population. Population qui continue ses voyages, ses petits achats, sa consommation, tout comme elle l’a toujours fait, en priant pour que quelqu’un, quelque part, soit en charge de la question et y fasse quelque chose.


REJOIGNEZ NOS DONATEURS !

Harold le hérisson, par Erwann Terrier

Le journal minimal est un site d’information indépendant et à but non lucratif, pour tous les citoyens qui ne croient plus dans la société de consommation. Il fonctionne comme une ONG, avec des donateurs mensuels.

Vous aussi, soutenez le projet et aidez-nous à produire de nouveaux contenus inédits et en accès libre ! 🤑

Faire un don au journal minimal c’est participer, article après article, à la déconstruction du capitalisme. Chaque euro compte énormément, vous pouvez choisir le montant que vous souhaitez et obtenir une défiscalisation à 66 % :

Merci pour votre soutien !

Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er jeudi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager cet article

À propos de l'auteur
STEPPENWOLF
Informaticien dans un établissement du périmètre Paris-Saclay, je doute que le monde de la recherche, en privilégiant une fuite en avant consumériste, travaille aux vrais défis de l’avenir. C’est pas facile de vivre un dilemme !
Articles similaires
Du même auteur
Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 réponses