Les opposants à la bétonisation du plateau de Saclay sèment des messages dans le paysage

Florilège de messages contre la bétonisation disséminés sur le plateau de Saclay, où des collectifs de citoyens s’opposent toujours à la destruction de terres fertiles.

"Plus de climat dans le débat".
« Plus de climat dans le débat ». ©Steppenwolf.

Lettrine sur le Plateau de Saclay, le béton se répand inexorablement, contre la volonté des citoyens. Leur opposition, exprimée largement dans les registres d’enquêtes publiques et par les collectifs de défense des terres agricoles très fertiles du site, a été balayée d’avance par l’État en 2006. Celui-ci a en effet décidé cette année-là de lancer une l’Opération d’Intérêt National (OIN), prévoyant le déménagement forcé et le regroupement sur le plateau de Saclay d’établissements prestigieux d’enseignement et de recherche (Polytechnique, CentraleSupelec…).

Même si rien ne semble pouvoir stopper l’artificialisation des sols, la lutte continue. Outre Zaclay, le camp de cabanes qui tente d’empêcher la construction de la partie ouest de la ligne 18 du Grand Paris Express, le Plateau reste un espace de résistance, celle des « citoyens de terre contre un État de fer » (1). Ces quelques photos témoignent de leur état d’esprit.

Non, tout le monde n’est pas convaincu que la techno-science, telle qu’envisagée au plateau de Saclay, sauvera le monde :

techno-scientists bastards
« Get out of my way, all of you techno-scientists bastards ». ©Steppenwolf.

La géopolitique s’invite aussi sur le plateau…

géopolitique à saclay
Poutine & Xi Jinping, juste en dessous un jeu géopolitique de cases à cocher. ©Steppenwolf.
free assange
« Free Assange », pochoir. ©Steppenwolf.

À CentraleSupélec, pas sûr qu’on pourra compter sur l’élite de la nation pour promouvoir l’intérêt général…

CentraleSupelec
Mince, les étudiants ont oublié de ranger. ©Steppenwolf.

À l’entrée du Commissariat à l’énergie atomique, la climatologue renommée mais ambigüe Valerie Masson Delmotte, qui milita activement en faveur de l’urbanisation du Plateau, se fait afficher :

Valérie Masson Delmotte
« Désolé les enfants, j’ai baissé les bras parce que le défi était trop grand ». ©Steppenwolf.

Les collages féministes sont également de la partie :

"Confronte ton pote violeur"
« Confronte ton pote violeur ». ©Steppenwolf.

Poches de résistance à la fuite « en avant toute »…

La boutique du Petit ZPL
La boutique du Petit ZPL (Zone de publication libre), le journal alternatif du plateau de Saclay. ©Steppenwolf.
Non à la ligne 18
« On métro de béton !! Stop L18 » [la ligne 18 du Grand Paris Express]. ©Encelade.
le grand paris ça me fume
« Le Grand Paris ça me fume ». ©Encelade.

Zaclay, le camp d’opposants à la ligne 18 du « Grand-Paris Express », réussira-t-il à bloquer l’extension du chantier vers l’ouest ?

Les fétiches de Zaclay.
Les fétiches de Zaclay. ©Steppenwolf.
Les fétiches de Zaclay
Les fétiches de Zaclay. ©Steppenwolf.
Fresque à Zaclay
Fresque à Zaclay. ©Steppenwolf.
Le toucan
Un toucan accueille les passantes et passants au village de Zaclay et les invite à rejoindre la lutte contre l’écocide. ©Steppenwolf.
Non à la ligne 18
« Non à la ligne 18 ». ©Steppenwolf.

Pour la construction du tronçon suspendu de la ligne 18, les grands moyens sont déployés…

Construction de la ligne 18 du super métro, alias le Grand Paris Express.
Chantier du Grand Paris Express. ©Steppenwolf.

> À lire aussi, nos autres articles sur le plateau de Saclay et notre série sur le sol.

(1) Titre d’un ouvrage collectif d’habitants, dirigé par Claudine Parayre, sur la résistance au béton au plateau de Saclay.

Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er jeudi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager cet article

À propos de l'auteur
STEPPENWOLF
Informaticien dans un établissement du périmètre Paris-Saclay, je doute que le monde de la recherche, en privilégiant une fuite en avant consumériste, travaille aux vrais défis de l’avenir. C’est pas facile de vivre un dilemme !
Articles similaires
Du même auteur
Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *