Ton permis de chasse dans une pochette surprise !

Toi aussi, passe le permis de chasse et tire sur tout ce qui bouge. L’examen est rapide et pas cher ! Voici quelques exemples des questions très très très difficiles qu’on te posera.

Permis de chasse
Entraîne-toi gratuitement au permis de chasse sur le Web en répondant à des QCM très durs (capture d’écran, site de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage).

Face à la recrue des accidents mortels de chasse en 2017 (18 décès, pour 10 en 2016), le journal minimal s’est demandé si le permis de chasse n’était pas délivré à n’importe qui… L’examen est « très difficile » à réussir, tente de rassurer Willy Schraen, le président de la Fédération des chasseurs.

Au journal minimal, on l’a plutôt trouvé… très difficile à rater, même sans rien y connaitre ! Voici, ci-dessous, quelques-unes des questions de l’examen 2016, un QCM accessible gratuitement sur le Web pour s’entrainer. Ne cherche pas trop, la réponse est toujours sur la photo.

permis de chasse
« Ce tracteur est à 150 mètres, j’ai du plomb n°5: je tire (réponse A), je ne tire pas (réponse B). » Solution: B.
permis de chasse
« Un lapin se faufile dans la haie: je tire car je sais qu’il n’y a personne de l’autre côté de la haie (réponse A), je ne tire pas (réponse B). » Solution: B.
permis de chasse
« On appelle bouquinage les poursuites et combats qui préludent aux accouplements chez: le bouquetin (réponse A), le chamois (réponse B), le lièvre (réponse C). » Solution : C.
permis de chasse
« Après avoir chuté avec mon arme, il est indispensable de vérifier prioritairement: la ligne de visée (réponse A), la propreté de la crosse (réponse B), l’intérieur des canons (réponse C). » Solution: C.
permis de chasse
« Pour enlever une épine qui s’est glissée dans ma botte, je pose mon fusil : comme en A (réponse A), comme en B ‘réponse B). » Solution: B.
permis de chasser
« Dans ces conditions: je tire (réponse A), je ne tire pas (réponse B). » Solution: B.
permis de chasse
« Je viens de blesser un sanglier qui, malgré tout, continue sa fuite. La bonne conduite à tenir est de: suivre les traces de sang aussi loin qu’elles me mènent (réponse A), organiser avec mes partenaires une traque dans la zone où je pense que le sanglier s’est réfugié (réponse B), faire appel à un conducteur de chien de sang (réponse C). » Solution: C.

[Attention, photo un peu crue ci-dessous, N.D.R]

permis de chasse
« Pour dépouiller et éviscérer ce sanglier, il est préférable de le faire: à mains nues (réponse A), avec des gants (réponse B), avec un masque de protection (réponse C). » Solution: B.
permis de chasse
« Dans cette situation: seul le chasseur A tient correctement son fusil (réponse A), seul le chasseur B tient correctement son fusil (réponse B). » Solution: A.
permis de chasse
« Dans cette situation, avant de ranger mon arme dans cet étui: je m’assure qu’elle est déchargée et non approvisionnée (réponse A), je fais simplement pression sur les queues de détente pour dégager les percuteurs (réponse B). » Solution: A.

Alors, es-tu tenté ? Le permis de chasse (70 % de réussite à l’examen en moyenne) sera valable toute ta vie, comme le permis de conduire. Il te coutera beaucoup moins cher car la formation obligatoire (un jour et demi) est souvent prise en charge par les fédérations départementales de chasseurs. Tu devras juste verser 46 € à l’Office nationale de la chasse et le faune sauvage (ONCFS), l’établissement public chargé de délivrer le titre.

Ensuite, il te suffira de cotiser à une société de chasse (compte environ 150 € par an) pour pouvoir pratiquer ce « sport » dans ton département et dans ses communes limitrophes.

LE PERMIS DE CHASSE BIENTÔT SIMPLIFIÉ

Note bien que la chasse devrait être facilitée dans les prochaines années, la République En Marche ayant signé au printemps dernier un accord en 30 points avec la Fédération nationale des chasseurs. Le point n°2 de cet accord prévoit deux gros changements : instaurer un permis saisonnier unique (valable dans tous les départements) et confier la gestion du permis de chasse aux fédérations de chasseurs.

Cette dernière mesure inquiète cependant Jacques Bouchet, responsable du permis à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage : « Ce serait une grave erreur. Le permis de chasse est un examen organisé par l’État, compte tenu des risques. À ce que je sache, les auto-écoles ne délivrent pas le permis de conduire ! »

Chaque année, plus d’1 million de chasseurs activent leur permis, empêchant les 2 millions de cavaliers, 15 millions de randonneurs et 20 millions de cyclistes de se balader en forêt, par crainte des balles perdues. « On demande une trève de la chasse le dimanche, ce n’est pas incroyable, cela existe dans tous les pays d’Europe, sauf en France » expliquait récemment le naturaliste Marc Giraud, vice-président de l’Association pour la protection des animaux sauvages (France Inter, le 01/09/17). D’autant qu’une fois le permis de chasse obtenu, il n’y a aucun contrôle médical, aucun contrôle de l’arme, aucun contrôle de la vue, ni aucun contrôle d’alcoolémie. L’infraction ‘chasse en état d’ivresse n’existe pas’. »

Allez, on se le remet, le sketch des Inconnus (daté de 1991 mais qui n’a pas pris une ride) :

Deux pétitions :
Pour l’arrêt de la chasse le dimanche
Pour une loi prohibant la chasse bourré


En accès libre et sans publicité, le journal minimal fonctionne grâce à vos contributions :Herisson-tirelire par Erwann TerrierJe fais un don

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

EMMANUELLE VEIL

Journaliste, co-fondatrice du journal minimal, je suis spécialiste des questions de société.

48 commentaires

  1. Malgré tout il n’y a que 70 % de réussite à l’«examen»…
    Je suggère la mise en place d’un examen sous forme de tirage au sort, où deux bulletins sur trois donneraient le fameux sésame tue-moi.

  2. C’est stupide de dire que l’examen est facile en sélectionnant seulement quelques questions faciles…
    Le code de la route comporte lui aussi un grand nombre de questions triviales.
    Et en parlant de ça on sait pas conduire avec le code de la route, c’est pour ça qu’on a aussi un examen pratique et de la même manière il y a un examen pratique pour obtenir le permis de chasse.
    Je défends pas la chasse, je n’aime pas particulièrement ça, mais je défends les raisonnements corrects. De plus sachez qu’en occultant une partie du tableau vous passez pour quelqu’un de malhonnête et ça ne sert pas votre cause. Vous trouverez peut être écho chez les personnes qui ont déjà les mêmes convictions que vous mais certainement pas chez les gens qu’il vous reste à convaincre. Admettez qu’alors l’utilité de votre travail s’en retrouve limitée.

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Maître Renard, de mon côté je vous trouve sacrément de mauvaise foi. j’ai évidemment sélectionné les questions les plus stupides, et qui sont pour la plupart des questions « éliminatoires » ! Autant dire qu’il est impossible d’être éliminé à la partie théorique du permis de chasser. Vous dites que j’occulte quelque chose, mais quoi ?? Je ne vois pas de quoi vous parlez, merci de m’expliquer. Par ailleurs, je ne cherche à convaincre personne, je fais juste mon travail de journaliste : donner de l’information, face à la propagande du lobby des chasseurs qui se plaint d’un examen « très difficile », ouarf !

      11
    • Ce que vous ne dites pas c’est que l’examen est constitué de questions (plus ou moins évidentes selon celles qu’on regarde) et d’un examen pratique. Il existe quand même des garde-fous, on a pas son permis de chasse en répondant à un dizaine de questions QCM.
      Je n’ai rien contre les articles à charge, surtout que le votre présente des points intéressants (possible gestion du permis par le fédération) mais il faudrait éviter l’écueil qui consiste à faire des raccourcis d’argumentaire grossiers.

      3
    • EMMANUELLE VEIL

      Nulle part dans cet article il est écrit qu’on a le permis en répondant à un QCM de 10 questions, donc ne caricaturez pas nos infos, svp. Après, je parle bien ici de l’examen théorique, sous entendu évidemment qu’il y a en complément un examen pratique 😉 Mais celui-ci est aussi assez succinct. Il n’y a que 27 inspecteurs du permis de chasse en France en tout et pour, et ils ne consacrent guère plus dune demie-heure à chaque candidat. C’est un peu léger, non ?

      9
    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Cyril, alors là vous m’avez battue, 9/10 ! Moi j’avais fait 8/10 donc. En tout cas c’est ce que Maitre Renard appelle un examen très difficile, lol !

      7
    • Je rejoins Maitre Renard.
      Je ne suis pas du tout pour la chasse (je suis randonneuse et la moitié pour ne pas dire tous mes sentiers ne me sont plus accessible facilement durant la saison de chasse) mais je me suis correctement renseignée sur le sujet pour pouvoir en débattre en toute objectivité (en gros j’ai fait votre boulot mais sans n’oublier aucun point contrairement à vous quand j’en parle).
      par ailleurs la phrase « Nulle part dans cet article il est écrit qu’on a le permis en répondant à un QCM de 10 questions » montre un gros problème du journalisme d’aujourd’hui….il ne dit, mais suggère fortement pour après se dédouaner (c’est pas moi qui ai dit ça, c’est pas ma faute), d’ailleurs en parlant de votre note de 8/10, vous insinuez encore plus que le QCM ne comprend que 10 questions.
      Par curiosité j’ai tenté de voir tout ce que la formation obligatoire au permis de chasse imposait….on est très loin de ce que vous décrivez: test de tire (en salle et en condition réel, sur cibles fixes ainsi que sur cibles mouvantes), montage et démontage de TOUS les types d’armes pouvant être utilisé, reconnaissance des ombres des animaux (la moindre erreur vous ne pouvez pas être « présenté » au permis de chasse), reconnaissance du chant/cris/bruits des animaux, examen du cycle reproductif des animaux (car interdiction de les chasser durant un temps de ce cycle qui varie d’une espèce à l’autre). Ah et vous ne parlez pas non plus du carnet qu’ils ont et qu’ils doivent remplis leur imposant un quota maximum de « proie » ni ne dites que si ils ne respectent pas ce carnet, on leur retire le permis.
      Bref, désolée mais pour moi, vous n’avez pas fait un travail de journaliste, devant rendre l’information, vous avez fait un travail de propagande (fournir des informations partiels mais juste en laissant les reste être sous entendu).

      3
    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Patricia, je n’ai pas tout à fait l’impression que vous vous soyez correctement renseignée… Je vous réponds sur chaque point. 1) Je parle dans cet article du QCM du permis de chasse, et celui-ci compte seulement 10 questions, je ne « l’insinue pas », c’est simplement la réalité. 2) Vous avez en complément de mon travail cherché des infos sur la partie pratique. je vous remercie pour cette contribution, néanmoins pour faire un travail de journaliste il faut dans ces cas-là aller sur le terrain assister à cette formation (ne l’ayant pas fait, je ne me suis pas lancée à en parler 😉 Mais même sans y assister, ne vous semble-t-il pas léger que toutes ces techniques et connaissances, on puisse les apprendre une seule journée (le temps de la formation à la partie pratique dans les FDC est d’une journée) ? 3) Selon vous « à la moindre erreur on en peut être présenté au permis de chasse », là aussi renseignez-vous mieux. Le permis compte 31 points en tout et vous avez le droit à… 6 erreurs ! Pour ce qui concerne le carnet de chasse, merci pour l’info, c’est intéressant (même si cela dépasser l’angle de mon article, axé sur l’obtention du permis). Pour aller plus loin, vous serait-il possible de m’indiquer le nombre de retraits de permis/an dus au non respect du quota ?

      6
  3. Bonjour,

    Je ne suis pas pro chasse, loin de là, et je suis pour plus de 2 jours (dont le dimanche) sans chasse dans tous nos départements, parce que, personnellement, j’en ai marre de serrer les fesses quand je vais aux champignons ou me balader en forêt et en montagne.
    Cependant, cet article n’est réellement pas objectif. J’ai eu la curiosité d’aller sur le site http://www.reussite-permisdechasser.com/et de faire l’examen blanc (donc les vrais conditions d’examen). J’ai eu 5/10, parce que l’ensemble des questions posées n’est pas aussi simple que les exemples donnés dans cet article. A côté de cela, le site propose effectivement l’ensemble des 440 questions (avec les réponses) pouvant être posées à l’examen. Comme le permis de conduire, certaines questions sont extrêmement faciles… d’autres un peu moins. Et comme avec le permis de conduire, certains « chauffards du fusil » ont des comportements à risque et tuent, malheureusement des personnes qui n’ont rien demandé à personne. Sans rentrer dans des calculs précis : 3500 morts pour 40 millions de permis de conduire et 10 morts pour 1 million de permis de chasser. Le ratio reste favorable aux chasseurs. Il n’empêche que des contrôles plus strictes pourraient être opéré (examen médicaux, test d’alcoolémie, infractions spécifiques, etc.).

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Fredjberg, vous avez raison, cet article n’est pas objectif, je suis contre la chasse, qui ne laisse aucun espace dans la nature aux animaux et aux humains non armés de fusils. Rassurez-vous, avec seulement 5/10 à l’examen théorique vous pouvez encore obtenir votre permis de chasse, car vous pouvez vous rattraper avec l’examen pratique, qui est noté lui sur 21 points. En tout, sur les 31 points du permis de chasse, vous avez le droit à 6 fautes. Et avec un peu d’entrainement (sur le web + avec les formations gratuites offertes par les fédérations départementales de chasse) il est vraiment extrêmement facile d’obtenir ce titre. Personnellement, sans aucun entrainement, j’ai obtenu 8/10. Par ailleurs, sur le nombre de morts à la chasse, le chiffre est de 18 (et non 10) pour la saison 2016-2017. Mais je vous rejoins complètement sur votre critique de la voiture (. Elle serait pas belle, une France sans chasse et sans voitures le dimanche ?

      13
  4. Effectivement, les tests sont ultra-faciles… Pas chasseuse, pas entraînée, j’ai obtenu 7 et 10 sur 10… La plupart des questions sur la sécurité relèvent du simple bon sens. Bref, le permis de tuer bourré est trop facile à obtenir ! J’habite en campagne et la liste des infractions commises par les chasseurs serait trop longue à développer ici. Durcir les conditions d’obtention du permis, renforcer les contrôles, (armes, pratiques de chasse et sécurité) serait un minimum. Quant à l’alcoolémie pendant leur « sport », inutile d’ajouter que c’est culturel… Interdire la chasse, au moins le mercredi et le dimanche devient une évidence pour la sécurité et l’ordre public (oui parce que ces messieurs, lorsqu’ils sont en battue, s’assoient aussi sur le code de la route et le civisme ! ), en attendant une interdiction définitive et absolue, comme en Suisse, où la faune est gérée par des agents d’État.

    • Ultra facile vous dites mais allez faire la pratique vous verrez ce que c’est le vrai permis en attendant pourquoi vous vous acharnez sur la chasse alors que c est pourtant ce qui a fais vivre l humanité pendant des siècles mais ça vous le dites pas pourtant les abattoirs sont pire pour les animaux qu’en que la chasse donc entre la chasse et l abattoir la chasse est largement devant

    • EMMANUELLE VEIL
      EMMANUELLE VEIL le

      Hello Corbeau, je suis d »accord avec vous sur un point : la chasse est mieux que les abattoirs 😉

      2
  5. Bonjour,

    Quelques petites remarques à la lecture de cet article:
    En l’état, le permis de chasse est loin d’être aussi facile que ce que laisse sous-entendre l’article. Il comporte notamment beaucoup de gestes techniques pour la manipulation des armes à feu en toute sécurité, avec beaucoup de points éliminatoires. Si il y a un taux aussi élevé de réussite, c’est avant tout parce que le public qui le présente est jeune. Les « vieux » prétendants, et notamment les gens obligés de le repasser suite à un retrait ont souvent beaucoup de difficultés à le repasser.

    Autre remarque, pourquoi le « pétitions antichasse » au dessus des lien contre la « chasse bourré » et la chasse le dimanche? Vouloir plus de sécurité pour tous n’est pas réservé aux non-chasseurs, à mon sens… si?

    Merci pour la mise en garde contre le fait de confier l’examen du permis de chasse aux FDC [Fédérations départementales des chasseurs] et de sa simplification, je crois également que c’est dangereux.

    Un jeune chasseur

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Guillaume B, merci pour votre témoignage. Je comprends votre remarque sur les pétitions, j’ai retiré le qualificatif « anti-chasse » car effectivement il peut y avoir des chasseurs (comme vous?) favorables à l’interdiction le dimanche et à des tests d’alcoolémie ! Par ailleurs, cela me rassure (un peu!) de voir que vous êtes également conscient des dangers du projet gouvernemental de simplification de ce permis.

      9
    • Pétition signée.
      Le rapprochement de la pratique de la chasse avec l’utilisation de la route est assez facile à faire, il faut partager la nature comme on partage la route. De même qu’il y a des chauffards et des conducteurs qui roulent sous l’emprise de stupéfiants, et qui sont dangereux pour tous les autres.
      Une solution, si elle se révélait être viable en termes de moyens humains et financiers, serait de professionnaliser cette activité, comme le suggère Dandan. Je parle de moyens financiers, notamment parce qu’à l’heure actuelle, le fonds d’indemnisation des dégâts faits par le grand gibier aux cultures agricoles est alimenté par la FDC. Mais ça résoudrait probablement de façon drastique le problème des mauvaises pratiques, et des incivilités.
      Pourquoi pas envisager des solutions hybrides, avec un service public et professionnalisé sur tout le domaine public, et de la chasse privée sur les territoires privés?
      Ce qui est certain c’est qu’il y a en France encore bien des chantiers à mener pour arriver à une chasse responsable, et débarrassée de ce qui lui confère une image si négative. Je serais ravi pour ma part de participer à faire avancer le débat dans le bon sens, et plus encore d’aider à empêcher le rétropédalage vers un niveau de sécurité moindre.

      5
    • EMMANUELLE VEIL

      Chouette alors Guillaume B, ça fait plaisir de voir qu’il y a des chasseurs responsables comme vous. Après, personnellement, je rêve quand même d’un monde sans fusils ni voitures.

      8
  6. Bonjour je voudrais juste dire une chose en tant que jeune chasseur, que l’on ne tire pas sur « tout ce qui bouge » comme vous l’avez dis un peu plus haut dans votre article !! La formation et l’examen du permis de chasser mettent l’accent sur la sécurité et je peux vous garantir qu’ils sont très pointus la dessus croyez moi au début je pensais pas que c’était aussi stricte, au moindre oublie ou faut geste c’est éliminatoire que ce soit en théorie ou en pratique. De plus il faut connaitre toute la réglementation par coeur sur le bout des doigts y compris toute les questions sur la faune sauvages et l’armement. C’est environ 390 questions quil faut connaitre par coeur. Il faut aussi réussir le parcours sans faire de faute sinon éliminer et réinscription. Avant l’on rencontrais beaucoup d accidents de chasse car il n’y avait pas vraiment de formation et donc les risques d’accident était assez élever, hors aujourd’hui c’est différent et il est important de le souligner. Il Y a des bons et des mauvais chasseur c’est comme les bons et mauvais automobilistes, certains vont être prudent respecter les réglés de sécurité et d autre n’y prêterons pas beaucoup attention voir pas du tout. Aussi suite au paragraphe « chasse en état d’ivresse » tout chasseur qui vient de commettre une infraction grave et systématiquement soumis au test d’alcoolémie voir même de stupéfiant. Maintenant on ne peut pas contrôler tout le monde, (l’’alcool est interdit au volant pourtant nombreux sont ceux qui conduisent en état d’ivresse pour exemple). Juste pour dire quil ne faut pas mettre tous les chasseurs dans le même sac. J’en ai vu chasser n’importe comment et en tant que chasseur ça ma énerver et fait réagir pour info, cela fait du tord au bons chasseurs. Ce sont souvent les anciens chasseur malheureusement qui causent problèmes, et rarement les nouvelles générations. j’espère avoir pu vous éclairci sur la chasse et ceux qui la pratiquent.😉

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Tommy, merci de partager votre point de vue. Cela éclaire certains aspects, néanmoins une chose reste totalement mystérieuse pour moi : comment peut-on avoir envie de tuer une biche, un sanglier, un renard, une poule faisane, un canard, un ours, un lapin ?

      5
  7. Bonjour Emmanuelle, pour ma part je n’ai pas encore fait le gros gibier et je n’ai jamais tuer de biches, cependant la régulation des espèces et nécessaire pour maintenir un équilibre de la faune sauvage en France surtout pour les espèces nuisibles comme le sanglier le renard et d’autres qui sont chassés nuisibles car pertubes justement cet équilibre et font des ravages dans les recoltes. (Sanglier, corbeaux, ragondins, renard ect… )Cependant il y a des espèces qui sont protégées comme l’ours, les hérons ,les rapaces, le linx, les loups, et bien dautres encore… Apres le gibier se mange aussi principalement le faisan, lièvre…

  8. C’est bien mal connaitre le milieu de la chasse.
    Je ne suis pas chasseur car tirer sur un animal sans en avoir réellement besoin pour me nourrir ne me passionne pas, je préfère le tir sur cible. Mais il y a beaucoup de chasseurs dans ma famille.
    Moi aussi le sketch des inconnus me fait toujours rire.
    Par contre, les promeneurs du dimanche, ils sont bien sympathique, mais faut savoir que la chasse se pratique en saison automnale et hivernale quand il fait pas beau quoi, de plus, la plupart des chasseurs chassent sur des terrains privé dont ils sont propriétaires ou qu’ils louent, et bien souvent les amateurs de ballades, de champignons ne respectent pas cette propriété privé.
    L’autre jour, j’étais sur ma petite parcelle de bois pour l’entretenir et ainsi me procurer du bois de chauffage, et là, je vois un chien qui arrive avec une dame qui le promenait.
    Soit, ils ne faisaient pas de mal, mais si par malheur pour moi, une branche morte ou un arbre mort tombe sur cette personne ou le chien, je risque de devoir payer.
    Est ce que vous trouveriez normal que moi, je vienne comme ça le dimanche matin à la fraiche dans votre jardin me promener avec mon chien et mes enfants, que j’en profite pour ramasser quelques légumes que vous avez cultivez?

    Oui, il y a de mauvais chasseurs et malheureusement, on ne parle que d’eux, dernièrement, un chasseur Suisse qui était invite en Savoie à tué 4 ânes…………cela me révolte car cela va contre toute règles de chasse ou l’on doit avoir identifié la cible avant de tirer, alors que un âne soit tué, certes, on prétextera l’accident, mais 4…….c’est de l’assassina.
    Mon père à été président de société de chasse, un tel comportement aura été vite sanctionné par renvoi de la personne, il a toujours été très ferme sur les règles de sécurité, j’ai été plusieurs fois à la chasse avec lui, mais on était toujours avec un adulte, jamais seul a se balader dans les bois.
    Quand au 150€ de cotisation pour une société de chasse, dite moi ou cela est car c’est vraiment pas cher.

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Barbu, je ne prétends pas du tout bien connaitre le milieu de la chasse puisque je n’en fais pas partie. En revanche quand vous écrivez que la chasse se pratique lorsqu’il ne fait pas beau, ce n’est pas du tout ce que je constate. Au contraire. A chaque belle journée de dimanche, en automne et hiver, il est impossible de se promener, et même dans mon jardin j’ai peur de me prendre une balle, cela tire de partout !! Après, sur le fait de devoir payer pour des gens qui se blesseraient sur votre parcelle, cela me semble anormal, de quel texte de loi s’agit-il, et ne pourriez-vous militer pour faire changer cela ? Et sinon, si des gens viennent cueillir vos fruits, cela s’appelle du vol il me semble et bien sûr, je ne trouve pas cela normal non plus. Pour ce qui concerne les 150 euros, je n’ai pas d’adresse à vous indiquer, ce sont les moyennes nationales qui m’ont été communiquées par la Fédération des chasseurs et l’Office nationale de la chasse. Combien coute l’adhésion dans votre département ?

      5
    • Il est vrai que ces derniers temps, il fait beau en automne, on a plus de saison, en revanche, il existe des bois public ou se promener.
      Comme je l’ai dis, bien souvent les chasseurs chassent sur des terrains et des bois privés ou les gens n’ont rien à y faire.
      C’est sur, c’est pas clôturé, pas signalé, mais les gens avant de tartir se promener peuvent se renseigner, voir en mairie, je ne sais plus dans quel département, mais la fédération a mis en ligne une carte avec les endroit ou ils chassent.
      Les gens se promènent un peu n’importe ou et ramassent les champignons, les châtaignes, mais ce sont des terrains privé pour lesquels les propriétaires payent une taxe foncière, donc, comme vous le dite, c’est du vol, mais les gens ne s’en rendent pas compte car c’est pas clos, ils pensent que la forêt appartient à tout le monde, et bien pas toujours, et même quand elles sont publiques, qu’elle appartiennent aux communes ou départements, elles ne sont pas forcément ouverte au publique car il y a une production sylvicole et donc danger d’abatage d’arbre.
      Pour la question de dédommager quelqu’un qui se promène et se blesse suite a la chute d’une grosse branche ou autre, c’est simplement la responsabilité civile, comme si le gamin de vos voisins vient jouer avec les votre et se blesse dans votre jardin parce que une dalle de la terrasse était mal mise et qu’il a glissé dessus.
      Les gens peuvent se promener l’été dans les bois en plus on y est au frais, les oiseaux chantent, le vent dans les feuilles.
      Je ne suis pas chasseur, et oui, c’est la saison des châtaignes bientôt, j’aime bien en ramasser, mais oui, je n’y irais pas le samedi et le dimanche.
      Maintenant, quand ils sont en action de chasse, les chasseurs doivent mettre des panneaux chasse en cours aux bords des parcelles.
      Quand ils chassent à coté de chez moi, je me sens pas en danger, ça tire pas dans tout les sens, quand il y a 4 a 5 tirs à la suite c’est bien rare, plus souvent un doublé, les chiens qui mènent les gibiers, mais guerre plus.
      L’autre jour, je regardais le statue d’une amie sur facebook, il y en a un qui se plaignait que ça tirait plus de 30 coups à la minutes, moi, ancien militaire, je me dis que peut être vu la région ou elle habite, le gars était à coté d’un champs de tir car 30 coups en une minute, faut le faire, surtout avec une arme de chasse qu’il faut recharger, ou alors, il y avait 15 gars alignés qui faisait feux sur un lapin en même temps…..

  9. Oui je sais Emmanuelle que l’homme est une espèce nuisibles dans tout les domaines et ça ne fait qu’empirer. Maintenant quand je vois celui qui a tirer sur les ânes franchement je sais meme pas si il a le permis celui la et si c’est pas un dégénéré et à mon avis por faire une connerie pareille faut etre un peu con pour confondre chevreuils et anes, de plus avant meme d’epauler on doit identifier l’animal. Sa va faire du tord aux autre chasseurs cette histoire. Et pour répondre au Barbu un peu plus haut je connais bien le monde de la chasse crois moi.

    • EMMANUELLE VEIL

      Oui Tommy, c’est sûr que cela parait incompréhensible de carnage d’ânes et je comprends tu sois toi aussi en colère 😉

      3
    • C’est ce que je disais Tommy, un gars comme ça ne doit plus avoir une arme dans les mains, parait que la semaine d’après, il rechassait ailleurs, une honte, et si ça se trouve, il doit s’en vanter, c’est un chasseur suisse qui était invité à la chasse au cerf.
      Je serais les propriétaires des ânes, je sais pas ce que je ferais entre envie et respect de la loi.
      Heureusement tout les chasseurs ne sont pas comme ça

  10. Chère Emmanuelle,
    Permettez moi de vous dire à quel point vous êtes le reflet parfait d’une presse incompétente, relayant de fausses informations afin de faire grandir la haine entre les différents acteurs de la société.
    Vous pouvez être fière, votre article est truffé d’erreurs de chiffres et de fausses informations.
    Cet article est à l’image de votre journal, minimaliste. Parfait pour un journal qui se veut être « un média indépendant à but non lucratif » mais qui à chaque fin d’articles, collecte les dons…
    Pauvre France…

    • EMMANUELLE VEIL

      Cher Maxime, de quelles fausses informations et de quels erreurs de chiffres parlez-vous ? Mes infos sont vérifiées, merci de m’indiquer s’il y a une erreur quelque part afin que je puisse rectifier. Par ailleurs, vous semblez assez mal connaitre le milieu associatif. A but non lucratif signifie que les bénéfices ne sont pas répartis pour des actionnaires mais réinjectés dans l’association. Le but d’une association n’est pas commercial. En l’occurrence, le don est différent de la vente marchande (abonnement). Cela vous choque que nous fassions un appel aux dons des lecteurs ? Mais c’est grâce aux dons que nous pouvons payer les charges, les impôts, les frais, les salaires, etc. et fabriquer ce journal.

      5
  11. Bonjour a toutes et tous ,
    nous ne pourrons jamais faire s entendre les pour et contre la chasse, c est une évidence..
    Je suis chasseur et j aime ça , et notamment souvent sans fusil.. juste avec les chiens car c est la que se trouve la vrai passion ( pour moi).. nous ne sommes plus a l époque de nos regrettés anciens de la campagne qui sortaient pour chasser un lapin a fin d avoir un bout de viande . c était pour certain la seule sortie ..
    Il est vrai et il y a longtemps que je le dis que des contrôles d alcoolémie devraient etre mis en place et effectués par les gardes chasses . En ce qui concerne la chasse le dimanche , l interdire n est pas une solution n oublions pas que c est le seul jour de repos pour certains , mais la règlementée certainement , a fin que tout le monde y trouve son compte . Par exemple de l aube jusqu’à 13h , après cet heure les fusils devraient etre hors d action mais par contre il y aura quand même ce qui arrive souvent , la recherche des chiens , notamment les courants . Mais bon rien de dangereux et bien souvent des promeneurs sympa préviennent les chasseurs quand ils trouvent un chien perdu. J en reviens encore au chien , un terme de chasse est employé on appelle ça « la matinée » car c est a ce moment que les chiens ont le plus de facilités a trouver les traces de la nuit avec la rosée et parfois les gelées blanches ( beau paysage mais il faut se lever tôt ) donc raison de plus pour ne chasser que le matin et laisser la place aux promeneurs. N oublions pas qu il y a 52 dimanche dans une année et qu une vingtaine sont chassables en période les plus froide de l année..Ca laisse du temps pour tout le monde .. Un dernier point je vais demander aux gens que je n essaierai pas de convaincre d aimer la chasse ni les chasseurs , ne pas confondre les battus et la chasse devant soit .. Pas toujours penser que c est pinard saucisson , paté et tete toute rouge..Avec des blagues grotesques .. C est aussi et souvent un café ou un chocolat dans un Thermos ( on avait dis pas de marque !!) avec un croissant ou une bonne chocolatine ( dans le sud ) et faire une super balade.. Allé vivent les débats qui souvent ne mènent a rien , ça fait passer le temp puis on risque pas de se faire tirer dessus !! derrière un ordi . Bise a tous . Alexandre.

    • EMMANUELLE VEIL

      Bonjour Alexandre, merci pour votre témoignage sympa. Pouvez-vous expliquer aux profanes comme moi en quoi consiste la chasse sans fusil, juste avec les chiens ? Les chiens tuent-ils les animaux ? Pour ce qui concerne les promenades dans la nature, je ne trouve pas juste non plus de réserver le dimanche matin aux chasseurs car les promenades matinales sont les meilleurs moments, comme vous le savez. Ce n’est pas à 13 heures que l’on part lorsque l’on veut aller marcher 15 kilomètres. De plus, pour ce que je constate de mon côté, les promenades sont impossibles non seulement le dimanche mais aussi le samedi, car les chasseurs sont là aussi à tirer de partout. Après, que les gens boivent du rouge ou du thé, chacun fait ce qui lui plaît 😉 C’est la confiscation de la nature par un petit nombre dominateur et très menaçant qui pose problème. Bises à vous aussi.

      7
  12. la chasse sans fusil appelé chasse au baton , consiste juste a faire mener une quête aux chiens ( courants) les animaux ne sont pas tués mais on quand même droit a une bonne séance de sport . tout dépend de la qualité du terrain et des chiens . Regardez des videos sur la chasse aux chiens courants c est vraiment jolie a voir et a entendre surtout quand les chiens mènent . le chien d arret c est différent , moins sport . en fait il faut aimer les chiens je crois.. Personnellement je ne confisque la nature a personne , il faut parler aux sociétés de chasse , les vieux bourru finiront bien par raccrocher et des gens plus éduqués prendrons la place . ne soyez pas plus extrémiste que certain, il y a des con de tout les cotés, je pense même que l on est tous le con de quelqu un . Je vais me répéter mais la chasse ne dure pas tout le long de l année il y a de la place pour tout le monde.. meme en période de chasse ..Je ne sais pas d ou vous êtes mais ça serai un plaisir de vous faire connaître un dimanche de chasse , je précise pas une battu !! je trouve ça nul et dangereux pour le coup car c est la que sont très souvent les accidents . mais une bonne matinée de chasse dans les coteaux de l Ariège . avec café et choco bien sur.. ça donnerai une autre idée . Ciao Manu..

    • EMMANUELLE VEIL

      D’accord Alexandre, merci pour vos explications, je vois de quoi il s’agit maintenant pour la chasse avec les chiens (c’est ce que je pensais mais je n’étais pas sûre). D’après ce que je sais, c’est quand même un peu plus que sport pour les proies, qui meurent parfois de stress et/ou d’épuisement, je ne pourrais pas du tout apprécier une balade dans ces conditions, mais en tout cas merci beaucoup pour l’invitation, c’est sympa de votre part! Sinon, dans les endroits dont je vous parle (Centre et Bourgogne), il est impossible de se promener dans la nature de septembre à mars car il y a des coups de feu dans tous les beaux endroits un peu éloignés des routes, et je trouve que ce n’est pas normal. A ciao ++

      5
  13. en fait ce n est pas la chasse que je pratique je n ai pas des chien qui traque jusqu a épuisement d un animal , c est vraiment de la balade, le souci est que pour se promener comme ça avec des chiens de chasses il faut un permis valide car c est une action de chasse . je comprend votre galère pour les balades , votre coin de France est bien rempli de chasseurs et j avoue que la période est trop longue pour le coup . Bon j espère a bientôt pour un autre sujet ou on ne sera pas d accord !!

  14. Oui barbu totalement d’accord avec toi c’est, pour le cas des ânes. Je sais même pas comment il a pu avoir une arme dans les mains et comment il a eu son permis celui-là . C’est juste inimaginable de voir ce genre d’accident si on peut qualifier ça d’accident!!! , Au pire le mec tire voit que c’est un ane il va sur place et constate sa connerie et il appel un responsabe pour s’expliquer point barre . Mais non il a tirer aussi sur les 3 autres… En tant que chasseur c’est juste impensable .

  15. Votre article est très engagé, ce n’est pas un drame ou un délit. Mais de là à répondre que vous avez fait votre travail de journaliste, en toute objectivité, ce n’est pas recevable.
    Je vous confirme que l’examen théorique est plutôt facile __pour quelqu’un de normalement constitué et qui s’y prépare un peu__ . Vous citez quelques questions de sécurité d’un bon sens évident mais l’examen théorique couvre un scope beaucoup plus vaste.
    Pour ce qui est de l’examen pratique : le moindre geste présentant un risque avéré ou supposé est sanctionné immédiatement : fin de l’épreuve, vous êtes recalé.
    Dans le reste de votre article :
    – « 70% de taux de réussite » : quelles sont vos sources ?
    – « Le permis de chasse est valable à vie » : non. En cas d’infraction (aux lois de la chasse mais pas seulement…), il peut être retiré avec interdiction de le repasser pendant une période plus ou moins longue et même à vie.
    – « Ensuite, il te suffira de cotiser à une société de chasse (compte environ 150 € par an) pour pouvoir pratiquer ce « sport » dans ton département » : c’est totalement faux. Il faut faire valider son permis de chasser (payant), adhérer à une société de chasse (payant aussi) pour accéder au territoire COMMUNAL de la société. Selon le mode de chasse, il faut également adhérer à un groupe de chasse en battue (payant). Sachez que je paie chaque année environ 800 euros de cotisation. Et renseignez-vous sur les prix des chasses en Alsace et en Sologne, c’est encore plus cher.
    Autant conclure qu’à ce prix je ne souhaite pas être blessé ou tué par un compagnon qui ferait n’importe quoi n’importe comment. Les chasseurs sont partout, de tous les milieux sociaux, des villes comme des campagnes. Alors effectivement dans tout cela, vous trouverez des inconscients et des incompétents. Mais ceci est vrai dans les domaines, j’espère vous en avoir fait la démonstration et vous en êtes la preuve.

    • EMMANUELLE VEIL
      EMMANUELLE VEIL le

      « Engagé », votre commentaire l’est tout autant. Vous dites espérer avoir fait la démonstration de l’inconscience et de l’incompétence que l’on trouverait dans tous les métiers et dont je serais la preuve ? Indiquez-moi où, je ne vois pas du tout. Vous dites qu’on est recalé à l’examen pratique si on commet un geste dangereux. Encore heureux, c’est bien le moins !! Mes sources pour les 70% de réussite sont la FNC et l’ONCFS. Les chiffres concordants de ces institutions sont-ils faux ? Ce serait un scoop, cela m’intéresse, j’attends donc avec impatience que vous me donniez le vrai chiffre, en m’indiquant vos sources (contradictoires et vérifiées, svp). Par ailleurs, si, le permis de chasse est bien valable à vie, tout le monde vous le dira, vous êtes le seul en France à le nier (par des arguties qui ne trompent personne). Pour ce qui concerne les 150e par an, je maintiens là aussi mes informations, qui m’ont été données par les mêmes sources, ayant une vision nationale. Pour finir, votre plainte concernant le prix élevé de la chasse dans votre région m’étonne : comment pouvez-vous dépenser 800 euros (le montant du minimum vieillesse) pour tuer des animaux ? C’est totalement indécent, on voit que vous n’avez pas trop de problèmes d’argent. Moi, on me paierait des millions, je ne le ferais pas ! Et pour ce qui concerne la chasse en Sologne, oui je vais me renseigner effectivement cela peut-être intéressant de creuser car toutes les grosses fortunes sont là.

      4
  16. Bonjour Emmanuelle Veil, personnellement je pense que vous manquez d’objectivité. Vous dites que le permis de chasse est trop facile à obtenir. Ce n’est pas vrai. Vous avez fait le test a jeun.
    Refaite le imbibée et je suis sur que vous le trouverez bien plus difficile !!

    Bien sur les défenseurs de ces pratiques barbares et lâches diront que je caricature ces pauvres types, que c’est du sport, etc., etc.
    Pour moi il n’en est rien, vous n’êtes qu’une bande d'[censuré, NDLR] cruels imbus de votre personne et vous vous imaginez au dessus des lois !
    Le jour ou vous aurez les c… de vous attaquer à un sanglier à armes égales vous mériterez (peut-être) un peu de respect. Mais nous en sommes encore loin…
    Au lieu de ça vous préférez vous réfugier derrière des prétextes stupides, en venant vomir avec toujours la même rengaine « la chasse c’est naturel », ou encore « nous participons à l’équilibre de la nature » ou je ne sais quelle autre idiotie.

    La nature n’a pas besoin de l’homme (pour peu que vous en soyez) pour s’équilibrer !
    Savez-vous qu’il existe des boucheries ou l’on peut se ravitailler de nos jours lorsqu’on est un peu civilisé ?

    De quel droit vous permettez vous de fermer des routes à la circulation automobile ?
    De quel droit vous permettez-vous d’empêcher les promeneurs, les vététistes, les quadeurs ou je ne sais quel autre type de promeneurs de passer dans les endroits que vous vous appropriez ?

    Ah, il est grandiose votre « courage » en vous attaquant à une pauvre biche à 10 armés de fusils et de chiens !!

    • C est la vie ,la chasse est l’a depuis la nuit des temps rester végétarien si vous le voulez mais dites pas des choses qui ne le sont pas et nous ne sommes pas au susnommé est lois comme vous le prétendez .

  17. Merci pour l’article instructif. Je trouve qu’en donnant les taux de réussite, il est très complet. Personnellement, je n’ai rien contre la chasse si elle ne concerne pas des espèces menacées et qu’elle est faite pour se procurer à manger. Ensuite, les chasseurs me font peur car il n’y a qu’à les voir après le déjeuner, ils n’ont visiblement pas toute leur lucidité.
    Mais, merci surtout pour la vidéo des Inconnus qui m’a fait rire aux armes :))

  18. Beaucoup de choses très intéressantes ont été dites ici, autant par ceux qui méprisent la chasse que par ceux qui la défendent.

    Je souhaite pour ma part vous rappeler une chose : une population de sangliers, si elle n’est pas chassée, peut croître de 50% en une année. Un sanglier est un animal sauvage de 100 à 150kg armé de redoutables grès et défenses (crochets pour la femelle) et pouvant charger à grande vitesse.

    Sans les chasseurs pour réguler ces populations, plus aucune forêt ni bois en France ne serait accessible sans risque de terminer sa promenade à l’hôpital (au mieux), hiver comme été.

    J’aime l’idée d’interdire la chasse le dimanche après-midi. Mais n’oubliez pas ce qui a été dit plus haut car cela est très important : les chasseurs sont présents sur des champs, terrains, forêts et bois privés! Les propriétaires de ces lieux ont accordé aux chasseur le droit d’y évoluer. Les promeneurs n’ont rien à y faire!

  19. Il y a un point que j’ai omis de soulever dans mon dernier message, c’est la pêche.

    Au cours d’un déjeuner avec mon patron, alors que nous parlions de bois et de forêts, il m’avait confié honnir la chasse et les chasseurs. Il ne comprenait pas pourquoi ni comment l’on pouvait considérer comme « loisir » le fait de se promener dans un bois avec un fusil et tirer sur un pauvre lapin.

    J’avais à l’époque tenté de lui expliquer que la chasse ne devait pas simplement être vue comme un « loisir » mais aussi et surtout comme une nécessité, celle de gérer la faune sauvage.

    Peine perdue et ce n’est pas grave : je respecte tous les points de vue.

    Quelques semaines plus tard, au cours d’un nouveau déjeuner, il me confie avoir pris un « plaisir immense à s’essayer à la pêche à la ligne en bord de mer » avec ses deux petits enfants pendant les vacances.

    « Les enfants ont adoré et j’étais tellement heureux de pouvoir partager ce moment avec eux » avait-il ajouté.

    Il est vrai que la « petite » pêche, de « loisir », du dimanche ou des vacances, avec les enfants, est une activité que tout le monde ou presque juge plaisante et innocente. Dans les kermesses ou les foires on joue même à la « pêche à la ligne ».

    La pêche de vacances, c’est sympa.

    Existe-t-il toutefois une réelle différence entre sortir de son habitat naturel à coup d’hameçon dans la gueule un jeune poisson que l’on mangera ou pas (que l’on laissera lentement s’asphyxier dans un seau pour que les enfants aient bien le temps de l’observer ou que l’on remettra blessé et mourant à la mer) et tuer d’un coup net un lapin dans une prairie?

    Les poissons que nous achetons à la poissonnerie et même les plats surgelés Picard, Marie ou Findus (oui les fameux poissons panés industriels que nos enfants aiment manger à la maison ou à la cantine) sont essentiellement des espèces sauvages pêchées et donc tuées par l’homme, et je crois que cela n’émeut pas grand monde.

    Pour terminer, et revenir sur la question des promenades en forêts et bois : il existe en France des centaines de milliers de forêts, bois et parcs publics que tous les promeneurs peuvent arpenter avec leurs enfants sans aucun risque de croiser un seul chasseur, pour la simple et bonne raison que ces derniers n’ont (heureusement) pas le droit de les fréquenter.

    Mais il existe dans le même temps des forêts, bois et champs rigoureusement privés que seuls les chasseurs ont le droit de fréquenter, puisque les propriétaires en ont voulu ainsi.

    Il faut savoir que si vous propriétaire d’un bois et/ou de terrains agricoles, vous êtes tenu de gérer la faune sauvage qui s’y trouve. C’est la loi. Si sur vos terres commencent à pulluler les sangliers, c’est à vous et à vous seul d’y remédier. Et il faut faire vite car une population de sangliers peut croître de 50% en une année. Le danger, c’est par exemple pour les enfants d’un lotissement voisin de vos terres.

    C’est alors que vous faites appel à la société de chasse de votre commune. C’est alors que vous entendez des détonations le dimanche matin. C’est alors que votre enfant ne se trouvera pas face à un sanglier alors qu’elle s’approche de votre voiture garée sous le chêne de votre cour le lundi matin avant d’aller à l’école, ou que votre fils pourra ramasser tranquillement quelques châtaignes dans le bois public de votre commune sans risque de terminer sa soirée à l’hôpital.

    Les chasseurs sont indispensables.

Exprimez-vous !