Je fabrique une petite pochette en laine ou en coton

Quoi de plus gratifiant que de fabriquer des choses soi-même ? Aujourd’hui, transformons une bobine de laine ou de coton en une petite pochette pour ranger son mobile, ses mouchoirs, ses clefs…

Pochette en crochet
La pochette finie (Photo: Iris Petitjean).

Je vais vous expliquer en trois étapes, à l’aide de vidéos, comment fabriquer cette pochette en employant la maille simple (voir mon précédent tutoriel, les bases du crochet). Nous allons faire un rectangle, qui sera tout simplement cousu pour former une pochette.

Il vous faudra du fil, un crochet de taille adaptée, et une aiguille à laine.

1. La chaînette de base

Pour débuter, faire un nœud coulant. Dans ce nœud coulant, passer le crochet, en serrant juste assez pour qu’il soit tenu, mais sans trop serrer (il faudra pouvoir faire passer cette boucle par-dessus le crochet) :

Faire passer un brin du fil dans la pointe du crochet (ce qui s’appelle « faire un jeté »), et faire passer la boucle qui était sur le manche par-dessus ce jeté. Cela constitue une maille en l’air. Répéter autant de mailles en l’air qu’il faut pour par exemple atteindre la largeur de votre téléphone :

2. Monter les rangs

Une fois la suite de mailles (c’est-à-dire la chaînette) de la taille souhaitée, c’est là que commence le véritable ouvrage : il est temps de monter les rangs.

Le travail s’effectue de droite à gauche, ici en employant le point de maille simple.

Pour faire une maille simple, piquer le crochet dans la maille afin d’aller tirer par-derrière le fil : deux boucles se trouvent alors sur le crochet. Faire un jeté, et le faire traverser les deux boucles.

Continuer avec une maille simple dans chacune des mailles en l’air de la chaînette jusqu’à finir le premier rang :

À la fin du premier rang, faire une maille en l’air puis tourner l’ouvrage, pour recommencer à travailler de droite à gauche. Désormais, l’ouvrage a une certaine épaisseur, à travers laquelle il faut piquer pour aller chercher le fil :

Poursuivre en mailles simples, avec une maille en l’air pour tourner en début de nouveau rang, jusqu’à atteindre la hauteur désirée. Veillez à maintenir une tension du fil régulière, c’est la clef d’un ouvrage réussi.

3. Finir la pochette

Pour une pochette de mobile, continuer jusqu’à ce que le rectangle mesure deux fois la hauteur de l’objet, puis arrêter le fil :

Il suffit ensuite de replier le rectangle en deux, de coudre les deux côtés, et voilà une pochette très personnelle ! Rien ne vous empêche de la réaliser d’une taille plus conséquente (je vous conseille à ce moment-là de prendre un fil plus épais, sauf si vous voulez y passer des jours) pour en faire, par exemple, un cabas.

Pochette en crochet
Coudre la pochette avec le fil de la même bobine (photo: Iris Petitjean).

En accès libre, sans publicité, à but non lucratif, le journal minimal fonctionne sur le principe du don-contre don, rejoignez nos contributeurs :

Harold, herisson, ordinateur, erwann terrier, mascotte, dessin

Moi aussi je fais un don (défiscalisé à 66 %)

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

IRIS PETITJEAN

Écologue de formation, je concilie mes deux passions, les insectes et la typographie, en écrivant en pattes de mouche.

Exprimez-vous !