Parution chaque mardi et vendredi

Je fabrique mon spray nettoyant pour fenêtres et miroirs

Vous est-il arrivé de tousser ou d’avoir les yeux qui piquent en utilisant les produits chimiques pour vitres vendus dans le commerce ? Voici ma recette douce et naturelle.

Crédit photo : Catherine Simonet.
De gauche à droite : vinaigre blanc, eau du robinet, huile essentielle. Crédit photo : Catherine Simonet.

À cette époque de l’année, le soleil entre plus vivement et plus longuement dans ma maison. Le matin, il cogne aux vitres de la cuisine, et le soir il s’attarde sur la baie vitrée de la véranda avec vue sur un pré où paissent parfois un âne et un bouc. J’aime, ces jours-là, voir clair à travers les carreaux de mes fenêtres en bois.

J’utilise, depuis maintenant une bonne dizaine d’années, cette recette toute simple et qui coute trois francs six sous :

Ingrédients

  • Vinaigre blanc
  • Eau du robinet
  • Huile essentielle de citronnelle (optionnel)

Matériel

  • Un spray récupéré
  • Un entonnoir
  • Un chiffon, du papier journal ou un carré de microfibre

Recette

À l’aide de l’entonnoir, remplir le spray d’1 dose de vinaigre pour 8 doses d’eau. Ajouter, si vous souhaitez parfumer le produit, 8 gouttes d’huile essentielle de citronnelle (variantes possibles avec de la menthe poivrée, de la lavande…). Revissez le spray, secouez le mélange, il est prêt à l’emploi.

Crédit photo : Catherine Simonet.
Crédit photo : Catherine Simonet.

Contrairement aux produits agressifs vendus dans le commerce, ce spray est inoffensif pour les poumons. Il ne contient ni « nanoparticules autonettoyantes » ni substances complexes « anti-traces » créées en laboratoire. Alors oui, bien sûr, il vous faudra frotter plus fort (que vous utilisiez un chiffon, un papier journal froissé ou de la microfibre), et plus longtemps (le liquide est un peu gras), mais une fois essayé, vous ne pourrez plus vous en passer !

P.S. Si vous avez une autre recette, n’hésitez pas à la partager via les commentaires ouverts sous cet article.


Ce tutoriel vous a plu ? Participez au journal minimal.

Aller à la Une
Partager

À propos de l’auteur

MIGUEL DELACRUZ

Je cultive, quelque part, mon lopin de terre, que je fais tout pour transformer peu à peu en petit coin de paradis.

Commenter cet article