Il crée un garage solidaire pour aider les précaires

Pour lutter contre la « mécanique sauvage » et la pollution qu’elle engendre, un jeune mécano a créé un garage solidaire en Essonne. Partie de rien sinon de la volonté d’aider, l’initiative de Brahim fait déjà des émules. Portrait.

Garage solidaire
Brahim Bentayeb, le jeune créateur d’un garage associatif à Épinay-sous-Sénart. Crédit photo: Éric Coquelin.

Il y a un peu plus d’un an, Brahim Bentayeb, 25 ans, ouvrait son garage associatif à Épinay-sous-Sénart, en Essonne (91). Son ambition était alors de permettre à celles et ceux qui sont dans le besoin de réaliser eux-mêmes de petites réparations sur leur véhicule, tout en contribuant à régler un problème de « mécanique sauvage » qu’il avait observé dans sa ville.

La mécanique sauvage, c’est cette pratique assez répandue qui consiste à réparer sa voiture sur la voie publique, et qui cause des dégâts environnementaux plus ou moins importants : oublis de boulons, flaques d’huile, vidanges, fumées… De nombreux arrêtés municipaux l’interdisent, pour divers motifs : nuisances sonores, dégradation du cadre de vie, pollution des nappes phréatiques et des sols…

10 € de l’heure pour les outils et les conseils des mécanos

« J’aime aider. Mais attention, je ne suis pas Mère Teresa », prévient Brahim, qui a vite dressé ce constat : « Dans les quartiers populaires, et même au-delà, la voiture reste un moyen de transport essentiel. Alors, les habitants ont pris l’habitude de bidouiller au pied des immeubles ou dans la rue, plutôt que de passer chez le garagiste ». Là où la municipalité ne répond que par la verbalisation, Brahim, dépanneur auto, nourrit un tout autre projet : ouvrir un garage solidaire. Ce sera le Spino Garage Associatif.

Garage solidaire
Au Spino Garage Associatif, tout le monde est invité à mettre la main à la pâte pour les réparations. Crédit photo: Éric Coquelin.

Les règles du jeu sont simples :

  1. accueillir les « mécanos du dimanche » sur un site dédié
  2. une cotisation annuelle de 5 €
  3. 10 € de l’heure pour les outils et les conseils des mécanos
  4. 25 € de l’heure quand c’est le mécano qui intervient.

« Notre démarche est solidaire, on ne fait que de la petite mécanique, on rend service aux personnes dans le besoin. Nous n’avons pas pour objectif de faire concurrence aux garagistes. », insiste Brahim. Toute l’idée du Spino Garage Associatif étant de contribuer à régler pacifiquement et durablement le problème de mécanique sauvage à Epinay-sous-Sénart, Brahim a donc naturellement sollicité la municipalité pour trouver un lieu. En vain.

Déjà 353 adhérents et un véritable élan citoyen

Qu’à cela ne tienne ! Le dépanneur a alors démarché le propriétaire d’une ancienne casse auto de 2000 m² qui a accepté de lui louer les locaux à moindre coût. Avec ses amis, il a nettoyé le site et aménagé 9 espaces couverts, sur des dalles de béton. Et il a réussi à convaincre trois mécaniciens qui intervenaient en pied d’immeuble de le rejoindre.

« Aujourd’hui, toutes les conditions sont réunies. L’association Spino Garage Associatif compte déjà 353 adhérents. Nous avons un pont élévateur, un hangar, du matériel… Nous travaillons à l’installation de trois nouvelles places. Il y a un véritable élan citoyen autour de ce projet car nous répondons à une demande », s’enthousiasme le jeune mécano.

Garage solidaire
Plusieurs mécaniciens professionnels aident Brahim au garage. Crédit photo : Éric Coquelin.

Quant aux élus locaux, ils semblent désormais poser un regard bienveillant sur le garage associatif. Jusqu’à proposer de faire des aménagements extérieurs pour en faciliter l’accès.

Désormais de nombreuses personnes des communes environnantes viennent même régulièrement visiter le site. Les élus se renseignent auprès de lui, pour voir s’ils pourraient transposer cette initiative dans leurs territoires respectifs. Brahim peut en être particulièrement fier mais évidemment, il ne le dira pas.

Garage solidaire
Croisé au Spino Garage Associatif, Geoffrey prépare sa vieille 4L en vue de participer au 4L Trophy (raid d’orientation humanitaire), en février 2018.

Spino Garage Associatif,
18 rue de Quincy, 91860 Épinay-sous-Sénart.
Tél : 06 25 72 54 84.
Ouvert du lundi au vendredi, de 14h à 20h et le week-end, de 9h à 18h.


Nos articles sont en accès libre et sans publicité grâce à vous : faire un don au journal minimal.

Herisson-tirelire par Erwann Terrier

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

ERIC COQUELIN

Chargé de mission Développement durable en collectivité territoriale, je suis engagé sur les questions de démocratie contributive.

Exprimez-vous !