Parution chaque mardi et vendredi

Brian, le chef végane black métal dont les recettes affolent Youtube

Il sacrifie des aubergines sur un pentagramme, écrase ses pommes de terre à la massue et rôtit le seitan aux flammes de l’enfer. Un chef qui fait le show, en cotte de maille et cuir synthétique.

VBMC - Brian Manowitz
Brian Manowitz et son livre de recettes véganes gourmandes (crédit : VBMC – Brian Manowitz).

C’est un timide en fait. Peu loquace dans la vie, Brian Manowitz, né en 1981 en Floride, devient dans son costume à pointes métalliques le Vegan Black Metal Chef (VBMC). Le premier épisode de son émission – un cours de cuisine végane sur fond de musique métal et à grand renfort de couteaux géants – a fait plus de 3 millions de vues depuis sa mise en ligne il y a cinq ans sur Youtube. Il compte aujourd’hui plus de 144 000 abonnés sur Facebook, pour lesquels il concocte des émissions entre deux répétitions musicales.

Tout a commencé car Brian voulait répondre à la sempiternelle question : que mangent les véganes ? « Je pense que ma cuisine est vraiment bonne ! Pas chère du tout, et facile à faire. Trois choses que les gens n’imaginent pas du véganisme. Je voulais montrer au monde qu’il existe pourtant un véganisme facile à pratiquer. » En cotte de maille et maquillage satanique donc : « Les émissions de cuisine me donnent envie de dormir, explique Brian, alors j’ai combiné ma passion pour la musique et la cuisine végane et créé l’émission que j’avais envie de voir. »

Entre deux performances culinaires, le VBMC (Vegan Black Metal Chef) compose avec son groupe Forever Dawn (leur deuxième album en écoute ici). Comment être à la fois végane et amateur de black métal ? Pour le chef endiablé, chaque musique contient sa part de violence : « Il n’y a pas de différence entre un chanteur pop qui monte sur scène avec une veste en cuir et un groupe métal qui se produit avec une tête de vache sur un pique. C’est la même violence, simplement l’une est plus évidente que l’autre. »

Côté cuisine, le suppôt de seitan ne quantifie pas ses ingrédients « pour laisser à chacun la possibilité d’exprimer sa créativité ». Et malgré les comparaisons occasionnelles en cours de préparation avec « des marais puants de l’enfer », ses réalisations sont appétissantes et les étapes sous-titrées pour les oreilles sensibles.

UNE QUÊTE DE CUISINE FABULEUSE

À ceux qui pense que le véganisme est une lutte, Brian dispense aussi des conseils : « Asseyez vous pour manger un repas non végane, et réfléchissez à la provenance de ces produits animaux, ce par quoi sont passés ces bêtes pour en arriver là. Très rapidement, il vous sera plus douloureux de manger des produits d’origine animale que de ne pas le faire. Commence alors une quête de cuisine fabuleuse. Au bout de quelques mois, les autres aliments ne seront même plus de la nourriture pour vous. »

Brian est également l’auteur d’un livre de recettes traduit en français sous le titre Grimoire seitanique – 120 recettes apocalyptiques du Vegan Black Metal Chef. Son ustensile favori ? « Le mixeur est peut-être mon préféré », répond il avec une voix d’outre-tombe, « mais les couteaux de l’enfer sont de très bon outils aussi ».


Cet article vous a intéressé ? Vous aussi, participez au journal minimal, le média libre et sans publicité qui lutte contre la société de consommation.

Aller à la Une
Partager

À propos de l’auteur

ÉMILIE DEHU

Journaliste multimédia, avec une prédilection pour le journalisme de solution.

Commenter cet article