Parution chaque mardi et vendredi

Le défi écolo #5 : Fêter Noël

La consommation obligatoire, l’orgie de gadgets, très peu pour Miss Minimal. Son réveillon pétille avec un faux sapin, de l’occase, de la récup’ et de la créativité !

Dessin : Marina Le Floch

Fabriquer un faux sapin. Pas envie que ça sente le résineux à la maison ? Marre de ramasser les épines ? La solution est le faux sapin, mais par pitié, pas en plastique ! Alors, comment faire quand on n’est ni le roi ni la reine de la découpe de palette et que l’on manque de place ? Voici une petite sélection de sapins plats en volume mais hauts en originalité :

Dessin : Marina Le Floch

  • Un sapin en carton. Découper une forme de sapin dans du carton (plus ou moins grand, selon l’espace disponible). Fixer le sapin au mur avec du papier collant double face ou des punaises. Il suffit de laisser cours à son imagination pour le décorer : collages, peinture, dessin…
  • Un sapin en ruban adhésif fantaisie (voir un exemple). Effet minimaliste garanti. Pas encombrant, peu de déchet, facile à mettre en place, bref tout pour plaire. Le seul truc agaçant c’est que certains masking tape ne tiennent pas forcément longtemps en place : passer quinze jours à recoller l’adhésif (c’est du vécu !), on s’en lasse.
  • Le sapin dessiné. Un beau mur blanc ? Il sera mieux en noir, avec de la peinture à tableau (de type ardoise, sur laquelle on peut dessiner à la craie). Et lorsque Noël sera passé, effacez votre sapin et remplacez-le par d’autres dessins, accompagnés de quelques lettrages par-ci par-là, selon vos compétences artistiques, pour une déco ultra tendance.
  • D’autres idées pour faire son faux sapin de Noël.

Offrir un objet de seconde main. Les enfants, généralement, acceptent facilement les cadeaux d’occasion. Un jouet est un jouet. Et surtout, ils ne jugent pas. Pour les adultes… c’est plus… délicat. Mieux vaut connaitre la personne, sous peine de passer pour le/la radin(e) de la soirée.

Dessin : Marina Le Floch

Vous pouvez glisser un petit mot expliquant que toute l’année vous avez écumé les  antiquaires pour trouver LE cadeau idéal (même si c’est totalement faux et que vous l’avez trouvé à la brocante du quartier la semaine dernière). Il est également possible d’écrire un petit topo sur la démarche écologique ou éthique pour qu’elle soit mieux comprise, acceptée, par les plus réticents. Voici quelques thèmes de cadeaux :

  • Un objet vintage.
  • Un objet de valeur sentimentale (précieux, familial, souvenir d’enfance).
  • Un objet que l’on n’aurait tout simplement pas eu les moyens d’acheter neuf.

Offrir de l’immatériel. Le top du minimalisme ! Un cadeau qui ne se touche pas, qui ne se range pas, qui ne se nettoie pas… l’antithèse de la babiole. Un cadeau aussi très pratique à transporter quand on fête le réveillon avec toute la famille à l’autre bout de la France, et que l’on s’y rend en train.

Dessin : Marina Le FlochVoici quelques idées :

  • Un instant bien-être ou beauté.
  • Un abonnement ou une formation en ligne.
  • Un soutien à une cause (dons aux ONG, etc.).
  • Une visite guidée dans un musée.
  • Un spectacle.
  • Un repas.
  • Des graines à planter.
  • Un saut à l’élastique.

Et quitte à casser les codes, pourquoi ne pas offrir un cadeau immatériel qui ne coute pas un kopeck ? Pour cela, il faut faire appel à ses talents. Et tout le monde en a !

  • Proposer à des jeunes parents de garder leurs enfants une soirée (attention : ceci est un message subliminal).
  • Faire découvrir un lieu ou une balade que vous adorez.
  • Partager des techniques créatives, culinaires, artistiques, ou de bricolage (par exemple : faire un sapin en palette, ça peut servir pour l’année prochaine).

Et on emballe le tout avec de la récup’ ! C’est bien plus joli que d’emballer avec les papiers fournis par les magasins ! Mais pour cela, il va falloir s’appliquer et s’organiser. On n’a rien sans rien. Car emballer à la va-vite dans le catalogue publicitaire du supermarché, c’est moyen.

Dessin : Marina Le FlochTout au long de l’année, récupérez tous les matériaux qui pourraient vous servir en décembre.

Pour l’emballage : tous les jolis papiers, les vieilles affiches, les tissus, les anciennes cartes routières, les petites boites de différentes formes, les œuvres des enfants qui s’entassent dans les tiroirs…

Et pour les décorations : la ficelle, la laine, les rubans, les éléments naturels (feuilles, brindilles, petites pommes de pin…), les jolies images à découper. Il est possible de dessiner, peindre, coller directement sur l’emballage.

Un seul mot d’ordre, la créativité ! Et on en a bien besoin pour déstresser en cette fin d’année. L’emballage lui-même peut être un cadeau, avec l’utilisation d’un foulard.

Retrouvez ici toutes les aventures de Miss Minimal

Aller à la Une
Partager

À propos de l’auteur

MARINA LE FLOCH

Graphiste, illustratrice et peintre. J'ai tendance à voir la vie en vert et je suis en train de la simplifier.

Commenter cet article