Épisode 6 : J’ai testé les couches lavables pour bébé, voici mes conseils

Vivre sobrement est le pari de June dans sa « Maison verte ». Maman depuis 6 mois, elle met des couches lavables à son bébé. Une démarche simple en théorie, nettement moins en pratique…

Couches lavables en train de sécher sur une corde à linge.
Crédit photo : Pixabay.

Cela fait plus de six mois maintenant que je teste les couches lavables et je dois dire que je suis mitigée. En même temps mes convictions écologiques sont toujours les mêmes, mais je dois me rendre à l’évidence : les couches lavables, ça fuit très vite. Beaucoup plus vite qu’une jetable, même avec une triple épaisseur…

À sa naissance, mon enfant faisait 2,5 kg, un poids plume ! Les couches lavables que nous nous étions procurées, qui allaient soi-disant de la naissance à l’âge de 3 ans, étaient dix fois trop grandes pour lui. Nous avons donc dû en racheter de toutes petites spéciales nourrissons. C’est seulement maintenant (il pèse 6,5 kg) que les couches lavables standard lui vont sans qu’il flotte dedans.

Les couches lavables ressemblent à des couches jetables en tous points sauf qu’au lieu du scratch collant, il y a des boutons pression et qu’elles sont en tissu. Il n’y avait pas d’inserts avec et au début, si je ne changeais pas les couches toutes les heures ou heures et demie, c’était changement total body/pantalon assuré. Du coup il m’est arrivé de devoir le changer entièrement plusieurs fois par jour et afin d’éviter cela, nous avons adopté la méthode « pas de body ». Donc t-shirt et pantalon pour n’avoir à changer que le pantalon. J‘ai finalement acheté des inserts aussi au bout d‘un moment, mais je n’ai gagné que de trente minutes à une heure.

LA GRANDE COUCHE PERMET DE TENIR 3 À 4 HEURES

Quand je me rendais quelque part pour plus de deux heures, si je ne voulais pas avoir à changer mon enfant toutes les heures, les heures et demie ou toutes les deux heures – et quand je dis changer ce n’est pas que la couche, mais aussi tout le reste… – et bien le seul moyen c’étaient les couches jetables. J‘ai donc cédé aux couches jetables dès que j‘étais en déplacement car les petites couches nourrissons étaient difficilement gérables.

Le grand modèle que je mets à mon fils depuis ses 4 mois (au grand dam de son père qui trouve qu’il l’empêche d’attraper ses pieds), est beaucoup mieux et fuit beaucoup moins… Il est constitué d’une couche avec boutons pression, d‘un insert en coton et d‘un autre en bambou. Il y a même une doublure pour rajouter un insert en plus la nuit.

Et franchement cette couche-là, elle permet de tenir trois ou quatre heures sans avoir à changer son enfant, et toute la nuit si on rajoute un insert. J’en suis donc très contente et je peux même emmener bébé en balade avec sans craindre la fuite…

Couche lavable
Les couches lavables, alternative aux couches jetables.
Crédit photo: June Caravel.


Voilà donc mes conseils aux parents qui comme moi souhaitent rester écolos :

  1. Achetez des couches lavables à insert double si vous voulez que cela tienne.
  2. Exit les bodys et les pyjamas, n’achetez que des t-shirts et des pantalons ou fuseaux. Ainsi, il n’y a que la couche et le bas a changer en cas de fuite et pas le body et le pyjama toutes les heures, ce qui fait beaucoup de temps perdu et de lessives.

À propos de lessives, les couches lavables me semblent idéales a la maison quand on ne doit pas se déplacer. Mais elles entrainent tout de même un bon nombre de machines. J’ai choisi les miennes lavables à 40° C pour pouvoir continuer a laver le reste de mes affaires avec (car oui, les commissions du petit partent au lavage et ne laissent pas de traces sur les autres vêtements). Exit les noix de lavage d’ailleurs qui encrassent les couches et inserts. Je n’utilise que de la lessive en vrac achetée chez l’épicerie Day by Day.

Enfin, depuis que j’utilise des couches avec deux inserts, je ne constate aucune grosse fuite si je la change toutes les trois heures. Un accident peut encore arriver de temps en temps mais c’est aussi le cas avec les couches jetables.

MAIS À LA CRÈCHE, LES BÉBÉS SONT EN PAMPERS

Finalement, depuis que le petit est né (23 avril), nous avons utilisé 8 paquets de couches jetables. C’est à la fois beaucoup et bien peu. Une grosse partie est imputable à mon compagnon qui, lassé de devoir changer le petit intégralement toutes les heures ou presque, n’utilisait plus les couches lavables. L’autre partie était utilisée pour mes déplacements avec mon garçon. 

Et malheureusement nous sommes aujourd’hui obligés d’en avoir quand nous allons déposer bébé à la crèche. En effet le personnel m’a bien fait comprendre qu’il préférait ne pas avoir à gérer un sac à part pour des couches lavables. Je récupère donc mon bébé en Pampers, des couches parmi les pires au niveau des perturbateurs endocriniens…

Je me suis d’ores et déjà enrôlée dans le conseil des parents afin de faire bouger cela car c’est la marque américaine qui remporte à chaque fois l’appel d’offre de ce juteux marché des couches. 

Affaire à suivre, donc…

Retrouvez ici les épisodes précédents de La maison verte.


Cet article vous a intéressé ? Soutenez le journal minimal.

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

JUNE CARAVEL

J'écris sur le thème du "zéro déchet" depuis mon épiphanie écologique en 2014. Je suis par ailleurs auteur de chansons, romans, scénarios et comédies musicales.

4 commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai utilisé des couches lavables pour ma fille, puis pour mon fils. Ils n’avaient pas le même gabarit, donc je n’ai pas utilisé les mêmes couches. Il existe plusieurs modèles, l’idéal étant de pouvoir les tester, car un modèle ira très bien à un bébé (c’est-à-dire sans fuite) et pas à un autre (qui aura les cuisses plus grosses par exemple).
    Pour ma fille, le papa a été convaincu, et la nounou aussi !!! Et elle faisait des nuits de 12h minimum, sans fuite !!!
    Et pour les voyages, trajets, promenades, etc., j’avais investi dans des sacs spéciaux (et mignons), et je trouvais toujours une machine à laver !!!
    Toutes les expériences ne se ressemblent pas …

    • June

      Ca c’est sûr ! Là je pense qu’on a trouvé la bonne vitesse de croisière, reste un gros boulot pour convaincre les collectivités de passer à la couche lavable…

      3
  2. Bonjour, j’a Une petite fille de 4 mois et j’essaie les couches lavable mais j’ai du mal à m’y mettre. Mes couches sont à pression et je ne sais pas Comment les régler. J’ai l’Impression de trop les serrer et que la couche gêne si l’a met assise. Si je ne serre pas assez j’ai des fuites.

    • June Caravel

      Moi j’ai suivi le même conseil qu’à l’hôpital, toujours laisser passer un doigt au niveau du ventre pour être sûr que le bébé ne soit pas trop serré en espérant que ça vous aide…

Exprimez-vous !