100 gestes écolos qui vont changer le monde, et aussi ma vie!

Marina Le Floch, vous connaissez ? C’est notre Miss Minimal ! Elle sort aujourd’hui un livre chez Larousse avec ses 100 gestes écolos illustrés, vous en avez vu passer certains dans le journal minimal.

« 100 Gestes écolos qui vont changer le monde, et aussi ma vie! », Marina Le Floch, éditions Larousse. Photo: Catherine Simonet.

Le genre
Guide pratique illustré.

Le pitch
Dessiner 100 « gestes écolos » pour « changer le monde », c’est l’objectif que s’est fixé l’illustratrice Marina Le Floch après avoir vu en 2015 le documentaire Demain. Et elle a tenu son pari. Certains de ses gestes sont simples (« Fabriquer de la colle maison »), d’autres plus compliqués (« Apprendre la permaculture »). Mais le plus difficile, selon l’auteure, est de modifier ses habitudes.

L’auteure
Graphiste, peintre et illustratrice d’origine bretonne, Marina Le Floch vit en Belgique, le pays de la bande dessinée. Quand elle lâche ses crayons, c’est généralement pour chercher des solutions afin de réduire encore son empreinte écologique. Avant de publier ses 100 gestes pour la planète chez Larousse, elle racontait ici-même, en texte et en dessin, les aventures de Miss Minimal. Elle tient aussi un blog, Le Bruit des Images.

À lire aussi : Les aventures de Miss Minimal, par Marina Le Floch

Notre humble avis
Au journal minimal, cela fait longtemps que nous apprécions le travail de Marina Le Floch, complètement dans l’esprit de notre rubrique participative Le Petit Geste : « offrir de l’immatériel », « utiliser des mouchoirs en tissu », « Le peeling au marc de café »… Les voir rassemblés dans un livre leur donne encore plus de percussion. Cet ouvrage est une mine de bonnes idées et le fait qu’elles soient illustrées donne encore plus envie de les appliquer.

Une phrase du livre
« Merci aux personnes qui font des petits gestes, des petits pas et qui savent que tout cela deviendra immense et fera évoluer nos sociétés. »

Un extrait du livre

Remplacer l'essuie-tout par des tissus
« Chez nous, il n’y a plus de Sopalin [en français]ou d’essuie-tout [en belge]. À table, on s’essuie la bouche – les mains, le visage, la table, le t-shirt pour les enfants – avec des serviettes en tissu. J’ai de belles serviettes que l’on sort quand on a des invités [comme chez mémé], et puis des serviettes de tous les jours. En fait, il s’agit de langes que nous avons beaucoup utilisés pour nos filles. »
Dessin : Marina Le Floch
« Nous avons un ouvre-boîte, quelque part chez nous…Ça fait un moment qu’il n’a pas servi! À la place des conserves, on essaye d’acheter au maximum les aliments en bocaux. Parce-que le verre est recyclable à l’infini et que c’est le contenant le plus sain que l’on puisse trouver. Dans les canettes et les conserves on retrouve du bisphénol A (un perturbateur endocrinien). Interdit à différentes dates et pour différentes utilisations selon les pays, la dangerosité du bisphénol A n’est pas clairement définie. Dans le doute et par principe de précaution, je préfère m’abstenir et je prends du verre!! »

 

Dessin : Marina Le Floch
« Le top du minimalisme! Un cadeau qui ne se touche pas, qui ne se range pas, qui ne se nettoie pas… L’antithèse de la babiole. Un cadeau aussi très pratique à transporter quand on fête le réveillon avec toute la famille à l’autre bout de la France, et que l’on s’y rend en train (…). »

 

Marina Le Floch, 100 gestes écolos qui vont changer le monde, et aussi ma vie !, Éditions Larousse, avril 2019, 192 p.


Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er mercredi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

LA REDACTION

La rédaction du journal minimal est composée d'auteurs aux profils variés (journalistes professionnels, photographes, dessinateurs de presse, artistes, auteurs, chroniqueurs).

Exprimez-vous !