Épisode 22 : Trouver une montre de luxe sur un tapis roulant d’aéroport, la porter et un jour la remettre sur le tapis

Elle était là, perdue sur un tapis roulant à Roissy : une Tag Heuer, montre suisse de luxe. Pierre Roubin l’a prise, l’a beaucoup portée, jusqu’au jour où il est devenu minimaliste.

Montre, mes 43 objets
Illustration : Derek Key.

J prosaice vais relater ici une expérience : il y a plusieurs années, sur le tapis roulant du passage de la sécurité à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, j’ai trouvé une montre. J’étais en train de remettre la ceinture de mon costume (que j’avais dû retirer pour passer le portique) quand arrive sur le tapis, toute seule, une montre Tag Heuer. Comme elle était en dehors d’une boîte, quand elle arrive tout au bout du tapis, je l’attrape. Je regarde autour de moi, pour voir si quelqu’un en train de se rhabiller a oublié sa montre. Mais personne ! Je suis tout seul sur la ligne de tapis roulant, les agents de sécurité ne font pas attention à moi, personne ne semble attendre cette montre, alors je la prends.

Je fais rapidement un tour de l’aérogare, de la salle d’attente, avec la montre en main bien visible, mais manifestement personne ne reconnaît sa montre. Alors je la garde ; je suis vraiment tout excité parce que cette montre a l’air très précieuse. Je n’ai jamais été un spécialiste des montres, mais je sais que c’est une très bonne marque, et pour en avoir vu en vitrine, je sais qu’elles valent très cher. C’est une Carrera.

montre, Mes 43 objets
Un modèle de TAG Heuer Carrera.

Cette montre, elle a une histoire très forte, elle était à quelqu’un, qui manifestement l’a perdue. Peut-être que cela lui a fait de la peine, je n’en sais rien. Peut-être qu’il s’est fait engueuler par sa femme qu’il la lui avait offerte. Peut-être que non. Peut-être que c’est une fausse, peut-être que c’est une vraie. Peut-être que ce monsieur en avait cinq autres. Peut-être que c’était la montre de sa vie. Cette montre, je l’ai beaucoup portée, en complément de la mienne ; mais quand il a été question de choisir mes 43 objets [cf. la liste en bas de l’article], évidemment celle-ci n’est pas restée. Je lui ai préféré celle que m’avait offert ma femme. Elle est beaucoup moins précieuse du point de vue de sa valeur pécuniaire, elle n’est pas automatique, il faut souvent remplacer la pile. Mais c’est ma montre.

Du coup se pose la question de savoir quoi faire de ma Tag Heuer. Un instant, j’ai pensé à la revendre. Je pourrais certainement en tirer un bon prix, peut-être même plusieurs milliers d’euros. Mais cette histoire n’est pas la bonne, ce n’est pas la vraie histoire de cet objet. Sa vraie histoire, c’est et ce sera de repartir sur un tapis d’aéroport, d’être reprise par la main de quelqu’un, qui va s’en étonner. Ce quelqu’un en fera ce qu’il en fera, ça lui appartiendra. Peut-être qu’il ira la revendre, ce que moi je n’ai pas fait. Peut-être qu’il la gardera, peut-être qu’il l’offrira. Je ne sais pas, mais cet objet, précieux, va repartir sur sa trajectoire, il va reprendre une orbite. Il va tourner dans sa vie d’objet. Et comme c’est un très bel objet, très bien conçu, il va continuer à donner l’heure pendant longtemps. Je n’ai pas encore choisi sur quel tapis j’allais la laisser, ni quand ; ça viendra au bon moment, il y a un bon moment pour tout.

Mes 43 objets : la liste
#1 un livre
#2 un stylo
#3 un carnet
#4 un costume bleu
#5 un costume noir
#6 une chemise bleue
#7 une chemise blanche et ses boutons de manchette
#8 une chemise rose
#9 une cravate
#10 un Jean
#11 une paire de chaussettes de contention
#12 une paire de chaussettes noires
#13 un short de running
#14 une paire de chaussures de costume
#15 une paire de chaussures habillées
#16 une paire de chaussures de running
#17 un pull (marin)
#18 un bonnet
#19 une écharpe
#20 un caleçon
#21 un 2e caleçon
#22 un 3e caleçon
#23 une brosse à dents
#24 une montre
#25 des écouteurs (avec micro)
#26 un smartphone
#27 un vélo
#28 une cape de pluie
#29 un t-shirt de running
#30 un 2e t-shirt
#31 un 3e t-shirt
#32 une casquette
#33 une fouta
#34 un maillot de bain
#35 une ceinture
#36 des lunettes de soleil
#37 un short d’été
#38 un sac à dos (22 litres)
#39 une tondeuse à barbe
#40 un pantalon casual
#41 un manteau habillé
#42 une valise cabine
#43 mon parfum

Voir tous les épisodes de Mes 43 objets


Vous aimez nos articles en accès libre et sans publicité ? Contribuez à l’indépendance du journal minimal :Harold, presentationFaire un don

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

PIERRE ROUBIN

Ma démarche minimaliste est très matérialiste (au sens de pragmatique), urbaine, et en même temps réflexive. Je suis philosophe de formation donc j'aime bien manipuler aussi les idées.

Exprimez-vous !