Super maman #07 : Tu as quatre jours d’existence sur Terre et tu as déjà changé ma vie

Super maman vient de donner naissance à son troisième enfant. Une petite fille qui n’était pas pressée de sortir. Mais qui, en à peine quatre jours, tourneboule tout.

Quatre jours sur Terre
Illustration : Marion Narbonnet.

Lettrine, chiffre 104, c’est le nombre d’heures que tu « as » quand j’écris ces lignes. Ce billet de Super maman sera un peu particulier, puisqu’il te parlera, à toi, nouvelle petite vie débarquée sur la Terre, après neuf mois en apesanteur.

Finalement, contrairement à tous les pronostics et malgré les péripéties qui se sont jouées autour de nous, tu seras allée au bout du bout ! On a frôlé le déclenchement médical a presque quarante-deux semaines de gestation (1). Toi et moi, équipe de choc devant le grand manitou hospitalier, avons tenu bon et demandé un peu plus de patience. Nous nous sommes fait confiance et c’est parti tout seul (façon de parler).

LE GRAND SAUT

Je ne parlerai pas en détail de mon enfantement, nous l’avons vécu côte à côte, ou plutôt ventre à ventre, et cela ne regarde que nous. Je dirai juste ma surprise face au pouvoir du « Om » le mantra des mantras pour annuler la douleur des contractions, le son des tambours enivrants dans ma tête, cet extraordinaire moment de fou-rire juste avant la fameuse phase de désespérance, ce moment de la poussée où l’on a juste envie de claquer la porte de la salle d’accouchement et de partir en courant (pas facile à ce moment là je le conçois).

Je dirai juste le flottement où tout s’arrête, la falaise et l’abîme qui s’ouvre sous nos pieds, les caresses dans le dos et les mots doux, le souffle suspendu, le vent immobile qui balaie les cheveux et soudain le grand saut en chute libre vers la délivrance. Vers toi.

LOBOTOMISÉE

Cent quatre heures. Tu es près de moi, de retour à la maison, auprès de papa, de petite hirondelle et de petit tourbillon, tout tourneboulés par ton arrivée. « Maman, il est parti où ton ventre ? (Merci ma chérie de ton regard bienveillant, mais il est encore bien là et pour plusieurs mois encore). « Maman, ça va ? » Oui mon chéri, comme si j’avais été aplatie par une tapette à mouche géante, tractée au sol par un attelage de chiens de traîneaux et lobotomisée (ça se tient comment une fourchette déjà ?). Merci de demander, ça m’aide à me rappeler combien les gens oublient de le faire la plupart du temps ou n’osent pas écouter la réponse.

Cent quatre heures et tout semble si proche et si loin. Tu as quatre jours de vie sur Terre et tu as déjà changé la mienne. On se dit parfois que l’arrivée d’un nouvel enfant, c’est juste un de plus. Eh bien non, avec sa naissance, c’est une autre maman qui voit le jour…

* La durée habituelle d’une grossesse à terme est de quarante semaines.

Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er mercredi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

Journaliste globe-trotteuse, je me suis un temps enracinée au Mexique, avant de revenir en France. J'aime rire et raconter des histoires vraies. Je crois que dans la vie l'important c'est de regarder autour de soi.

Exprimez-vous !