Épisode 11 : Maintenant, j’arrive à m’habiller les yeux fermés

Avec son mode de vie minimaliste, Pierre Roubin n’a plus l’embarras du choix dans son dressing. Le dandy en a pris son parti et s’amuse d’associations de vêtements improbables.

Photo : Pierre Roubin, la penderie, s'habiller les yeux fermés.
Photo : Pierre Roubin.

Lettrine, Ce matin je me lève dans le noir pour ne pas réveiller ma compagne, j’entre à tâtons dans le petit placard qui nous sert de dressing. Forcément il y maintenant beaucoup plus de place. On peut presque dire que cette histoire nous a permis de gagner un mètre carré de surface. Dans le noir je balaie de la main mes deux chemises qui sont pendues, et les deux costumes. Immédiatement à la densité du tissus je repère lequel est le noir, et lequel est le bleu. Pour la chemise c’est moins simple. Mais d’un autre coté je ne prend pas énormément de risque. Au pire si je me trompe j’aurai la chemise rose avec le costume bleu, ce qui n’est pas un drame. Je suis dans le noir, il est 7 heures du mat’, j’ai pas encore pris mon café.

JE NE RESSEMBLE À RIEN

Bon, en fin de compte j’ai tiré costume bleu, chemise bleue. J’ai presque un regret, ça va faire un peu fadasse. Du coup je récupère des chaussures marron, j’essaie de leur mettre mes lacets roses. J’essaie de mettre ma veste kaki sur tout ça. Je me mets devant la glace, et là j’ai un énorme doute. Je pense que je ne ressemble à rien. J’en suis même presque sûr. Je demande à mon fils Tim. Il me regarde d’un air désespéré, et là je sais ! C’est too much, je laisse tomber.

De toute façon je n’ai rien de spécial aujourd’hui. Je me dis que la bonne nouvelle de cette histoire c’est que dorénavant je peux m’habiller les yeux fermés. Littéralement les yeux fermés. Sur mon étagère je sais exactement où est ma ceinture, mon parfum. Je trouve mon carnet, le stylo est déjà dedans pris dans l’élastique.

Mes 43 objets : la liste
#1 un livre
#2 un stylo
#3 un carnet
#4 un costume bleu
#5 un costume noir
#6 une chemise bleue
#7 une chemise blanche et ses boutons de manchette
#8 une chemise rose
#9 une cravate
#10 un Jean
#11 une paire de chaussettes de contention
#12 une paire de chaussettes noires
#13 un short de running
#14 une paire de chaussures de costume
#15 une paire de chaussures habillées
#16 une paire de chaussures de running
#17 un pull (marin)
#18 un bonnet
#19 une écharpe
#20 un caleçon
#21 un 2e caleçon
#22 un 3e caleçon
#23 une brosse à dents
#24 une montre
#25 des écouteurs (avec micro)
#26 un smartphone
#27 un vélo
#28 une cape de pluie
#29 un t-shirt de running
#30 un 2e t-shirt
#31 un 3e t-shirt
#32 une casquette
#33 une fouta
#34 un maillot de bain
#35 une ceinture
#36 des lunettes de soleil
#37 un short d’été
#38 un sac à dos (22 litres)
#39 une tondeuse à barbe
#40 un pantalon casual
#41 un manteau habillé
#42 une valise cabine
#43 mon parfum

Voir tous les épisodes de Mes 43 objets


En accès libre et sans publicité, le journal minimal fonctionne grâce à vos contributions :Herisson-tirelire par Erwann TerrierJe fais un don

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

PIERRE ROUBIN

Ma démarche minimaliste est très matérialiste (au sens de pragmatique), urbaine, et en même temps réflexive. Je suis philosophe de formation donc j'aime bien manipuler aussi les idées.

Exprimez-vous !