Épisode 4/5 : Et Daech acheva la ville libre de Christiania, plus vieux squat du monde

Comment et pourquoi Paris est-elle devenue, en quinze ans, la capitale européenne des squats d’artistes ? Il y a un an, une attaque terroriste donna le coup de grâce à Christiana, le vieux quartier autogéré de Copenhague.

News Oresund
La « ville libre » de Christiania bannit les voitures. On y circule donc uniquement à pied ou à vélo. Crédit photo: News Oresund.

Copenhague, 2 septembre 2016. C’est la stupéfaction dans la ville autogérée de Christiania, située au cœur de la capitale danoise : l’un des dealeurs habitué à venir vendre sa drogue dans le quartier a tiré sur deux policiers. Arrêté en possession de plus de 50 kilos de haschisch, il est mortellement blessé en tentant de s’enfuir. L’attaque est revendiquée par Daech. L’irruption de la terreur islamiste dans ce qui est considéré comme « le plus vieux squat du monde » est un choc pour tout le monde. Longtemps, Christiania a constitué le modèle absolu de tous les libertaires et anarchistes du monde : ville libre, située sur un terrain militaire à l’abandon, progressivement entourée par l’extension de l’urbain, cette communauté a su éviter tous les écueils, a créé sa propre monnaie d’échange, son antenne de radio libre, son unité d’éboueurs…

LA FIN D’UNE UTOPIE

Mais Christiania vacille, gangrénée à plusieurs reprises par l’explosion du trafic de drogues. Une première fois déjà, les stands racoleurs de substances illicites ont été détruits par les Christianites eux-mêmes. Très vite cependant le commerce a repris, à quelques mètres de là. Afin de maîtriser un peu plus leur « ville autonome », un certain nombre d’occupants libres, installés là depuis 1971, ont carrément racheté leurs lopins de terre à l’état et sont devenus propriétaires, un comble pour des squatteurs.

Malgré tout, les vendeurs de came sont invirables. Alors en ce 2 septembre 2016, lendemain de l’attaque revendiquée par Daech, et sous l’œil de caméras du monde entier, les habitants de Christiania, scies et perceuses à la main, voire au volant de bulldozers, s’emparent des étals de dealeurs de Pusher street et rasent tout sur leur passage. Ils sont félicités par un tweet du premier ministre danois, Lokke Rasmussen. Le plus vieux squat du monde est à terre. Ainsi meurent les utopies.

Christiania en bref :
Photo : Bjoertvedt.
Au premier plan, quelques bâtiments du quartier Christiania à Copenhague, qui borde les deux rives d’un canal. Crédit photo : Bjoertvedt.

1971 : autoproclamée « ville libre » par un groupe de squatteurs, de hippies et de chômeurs, la communauté autogérée de Christiania s’étend sur 34 hectares en plein cœur de Copenhague, la capitale du Danemark.
Établie dans un ancien quartier militaire, Christiania compte environ un millier d’habitants et passe pour être l’une des rares expériences libertaires encore en activité en Europe.
Influencée par la pensée anarchiste, cette ville autonome bannit notamment les voitures, les armes et les drogues dures. La vente du cannabis à l’air libre y est en revanche autorisée et est devenue une source de conflits entre dealers et résidents, excédés par ce trafic lucratif qui attire de nombreux touristes.
2007 : les autorités ordonnent plusieurs démolitions de maisons pour des motifs sécuritaires, entraînant des émeutes et l’arrestation de 59 personnes.
2011 : un accord signé avec le gouvernement danois permet aux habitants de racheter la plus grande partie des terrains du quartier à l’État.
E.V.-V.

• Retrouvez le prochain épisode de Squat story mardi 5 septembre.
Lire les épisodes précédents.

 

Cet article vous a intéressé ? Soutenez le journal minimal minimal, média en accès libre et sans publicité.

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

GASPARD DELANOË

Le mot performeur me semble le plus adéquat pour décrire mes différentes activités : colporteur de journaux, comédien, ouvreur de squats artistiques, chroniqueur au Huffington Post, candidat à diverses élections… J'ai publié mon premier récit, "Autoportrait (remake)", en 2017 aux éditions Plein Jour.

Exprimez-vous !