Épisode 2 : De beaux et gracieux visiteurs

En direct de la terrasse aux oiseaux (Paris intra-muros). La dernière fois, je vous racontais que j’avais eu la visite d’un geai des chênes, attiré par des noix laissées dans une coupelle…

J’ai toujours aimé les oiseaux mais je n’avais pas de considération particulière pour les geais. Je ne les distinguais que par leur croupion blanc et leur cri disgracieux et caractéristique.

Depuis qu’ils me rendent visite quotidiennement, j’en sais beaucoup plus à leur sujet et j’ai développé une profonde affection à leur égard. Ils sont beaux et gracieux. Ils communiquent de manière complexe. Leur comportement vis-à-vis de moi a évolué au fil du temps. J’ai gagné leur confiance, et nous avons fini, à la longue, par nouer une véritable relation.

Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er jeudi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager cet article

À propos de l'auteur
JOSEPH VEIL
Chroniqueur pour le journal minimal, passionné d’ornithologie, j’ai milité pour la protection des rapaces quand j’étais adolescent. Ma compagne et moi avons aménagé notre terrasse parisienne pour en faire un lieu des plus bird-friendly.
Articles similaires
Du même auteur
Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *