Super maman #08 : Trois enfants ça nous a mis une claque, à Super papa et moi !

C’est la java à la maison. Super maman et Super papa ont du mal à se remettre de l’arrivée de leur 3e enfant. Comment font les autres gens, se demandent-ils ?

Super papa et super maman complètement dépassés
Illustration: Marion Narbonnet.

lettrine ourquoi l’horloge avance-t-elle plus vite que nous le matin ? L’été s’est achevé et mon cerveau de super maman en plein post-partum tente désespérément de faire sa rentrée. Trois mois que bébé Bolita, petite chose rose, ronde et souriante, est arrivée dans nos vies. Sage comme un Bouddha miniature, elle a fait sa place en une micro-seconde au sein de la fratrie et dans notre emploi du temps.

« DÉSOLÉE MAMAN »

C’est bien simple, il a suffi de tout multiplier par 3 : les derrières à changer ou essuyer, le linge à laver, étendre et plier (autant le dire tout de suite : les panières, même minimalistes, débordent, et on vit froissés) et bien-sûr les paires de claques à distribuer. Nooooon je rigole.

Quoique, des claques on en prend, nous parents. Tous les jours. Quand on glisse sur une petite voiture avec bébé dans les bras (penser à brûler tout ce qui a des roues à la maison). Quand petit Tourbillon chute du tabouret et que le bruit de son crâne sur le carrelage résonne des jours durant dans le nôtre. Quand petite Hirondelle refuse de lire avec maman dispo entre deux tétées (désolée mam’s, j’ai pas le temps, je suis trop occupée du haut de mes 5 ans). Ou quand un proche susurre un peu trop fort que coller les gosses devant un dessin animé est une solution de facilité (vous avez raison, c’est tellement facile d’être parents). C’est fou l’amnésie qui guette ceux qui ont eu des enfants il y a longtemps, et l’absence d’empathie de certains qui n’en ont pas.

COMMENT GÉRER LA RENTRÉE ?

Oui nous en voulions trois. Oui quand on débarque c’est la java. Oui y a d’la vie et du brouhaha. Et oui, même si on a choisi notre sort, on a le droit de s’en plaindre. Allez donc faire des trous dans un bloc d’emmental pour satisfaire l’aînée pendant que le cadet hurle, frustré à temps dans sa tentative de mordre la benjamine si appétissante avec ses bourrelets. Bref, les journées sont plus qu’animées.

Entre les effets personnels à étiqueter (1-0 pour les minimalistes), les gourdes qui coulent dans les cartables et les chaussures neuves déjà trop petites (ces petons poussent au même rythme que l’herbe de la terrasse), les supers parents que nous sommes se demandent : comment gérer les impératifs de la rentrée alors que l’on arrive déjà pas à gérer le quotidien ? Parce que oui, la vie est belle au pays de chez nous mais je vous ai un peu menti. Trois enfants c’est fatiguant, surtout quand il y en a deux avant.

TENTATIVES DE PLANIFICATION

Pas un jour sans que ça ne crie, ne pleure, ne pique des crises à tout bout de champ. Parfois nos petits mangent de la crème aux pâtes (les laitages ça fortifie les os), pataugent dans les flaques en sandales (hop des pieds propres), dorment sans draps (vous le ramassez, vous, le linge sous la pluie ?). En bons parents, Super maman et Super papa se demandent chaque soir comment font ceux qui réussissent à concilier la vie de famille nombreuse, les loisirs et le boulot. Comment font ces gens qui mettent en place des routines et s’organisent ?

Nous, on essaye de planifier la semaine, les courses, les dépenses, d’imaginer des choses extraordinaires (toi tu cours le mardi, moi je vais au yoga le jeudi, whaou !). Finalement, on fini par crouler sous les post-it, commander une pizza, partir en week-end sur un coup de tête et remettre à demain ce qui était pour hier. D’ailleurs cette chronique pour le journal minimal, elle n’était pas pour début septembre ?


Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er mercredi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

Journaliste globe-trotteuse, je me suis un temps enracinée au Mexique, avant de revenir en France. J'aime rire et raconter des histoires vraies. Je crois que dans la vie l'important c'est de regarder autour de soi.

2 commentaires

Exprimez-vous !