La lutte va s’amplifier contre Europa City, le projet de centre commercial géant sur les terres fertiles de Gonesse

Après la récente validation, par la cour d’appel de Versailles, de la zone d’aménagement concerté destinée à accueillir le complexe Europa City, les opposants s’organisent.

Maquette du projet Europa City
Maquette du projet Europa City, par UNStudio/Europa City.

La ville portuaire de Dubaï, aux Émirats arabes unis, est connue pour abriter les plus gros centres commerciaux du monde. Notamment le Dubaï Mall, avec son aquarium intérieur, ses fontaines extérieures et leur spectacle musical… et le Mall of the Emirates, avec sa piste de ski artificielle – il y a même des télésièges –, son théâtre et ses multiples salles de cinéma, cafés et restaurants. S’il voit le jour, le méga complexe de shopping et loisirs Europa City, porté par le groupe Auchan, devrait plus ou moins y ressembler.

C’est en tout cas à cela que la cour d’appel de Versailles vient de dire oui. Le 11 juillet dernier, à la surprise générale, le tribunal administratif a validé la création de la ZAC (zone d’aménagement concerté) qui va permettre de sacrifier les terres agricoles très fertiles du triangle de Gonesse pour bâtir Europa City. « On est abattus, mais ça va nous permettre de remobiliser nos forces et nous lancer à nouveau dans la bataille. On ne s’arrêtera pas là, on ira en cassation ! » promet Laurence Bagnost, membre du Collectif pour le triangle de Gonesse. En attendant, l’avocat des opposants va saisir le Conseil d’État.

DES ACTIONS PRÉVUES DANS LES PROCHAINS JOURS

Laurence ne décolère pas : « En pleine période de canicule, la cour d’appel de Versailles donne un avis contraire [au premier jugement, N.D.R.]. C’est absurde. On parle d’écologie en ce moment et dans les faits, cela se concrétise par des réponses inverses… »

Pour tenter d’empêcher la bétonisation de 300 hectares d’excellentes terres agricoles en Ile-de-France, les opposants prévoient diverses actions et des manifestations. Ils se réuniront sur place un dimanche sur deux à partir du 28 juillet. Une action est également prévue le vendredi 20 septembre, lors de la Marche pour le climat de la rentrée. « Nous préparons aussi un gros week-end à l’automne, sans doute début octobre, raconte la militante. Ce serait une marche, depuis le triangle de Gonesse et en direction de Matignon. La décision ne peut être que politique, à présent. Nous souhaitons obtenir un rendez-vous avec Édouard Philippe pour en parler directement avec lui. »

• Pour voir l’agenda des manifestations : le site du CPTG, Collectif pour le triangle de Gonesse, qui s’oppose à Europa City
• Pour aller plus loin, voir aussi notre série sur l’artificialisation des sols.

Pour suivre les publications de mon journal préféré, je reçois la lettre minimale, chaque 1er mercredi du mois. Bonne nouvelle, c’est gratuit et sans engagement !

Partager
Aller à la Une

À propos de l’auteur

ALICE CLAUX

Étudiante en journalisme à l'Ecole W, je m'intéresse à des thématiques telles que l'éducation, le féminisme et je me cultive constamment sur l'écologie.

Exprimez-vous !