Appel aux dons de fin d’année : choisissez votre formule préférée (2019-2020)

[campaign_earnings total_goal=’4 000′ debut=’2019-11-24′ list_form_id=’14340 8094 8095 8096′]

Chers lecteurs,

? Vous allez pouvoir contribuer ici à notre campagne d’appel aux dons de fin d’année, selon votre envie et votre budget. Harold le hérisson, la mascotte du journal minimal, est de retour et il doit trouver 4 000 € d’ici au 31 décembre 2019 pour permettre au journal minimal de continuer sa route. Celle d’un média minimal en accès libre, sans publicité, à but non lucratif, fait par et pour les citoyens qui ne croient plus dans la société de consommation.

Vos dons sont défiscalisés à 66 %

Vos contributions vous permettent d’obtenir un espace personnel sur le site ♥. Nous vous proposons plusieurs formules : le don ponctuel ou le don mensuel, découvrez-les en cliquant sur les onglets ci-dessous.

  • [give_form id= »14340″]
  • [give_form id= »8094″]
  • [give_form id= »8095″]
  • [give_form id= »8096″]
[donor_list number=’-1′ debut= »2019-11-24″ fin= »2019-12-31″ list_form_id=’14340 8094 8095 8096′]

 

En savoir plus

À quoi vont servir vos 4 000 €
À rémunérer le travail des journalistes et à payer les frais de fonctionnement du journal minimal. Vos dons sont extrêmement importants, notre objectif est que les dons deviennent bientôt la source majoritaire de financement du journal.

Depuis le début de l’année 2019, grâce à vos dons réguliers ou occasionnels nous avons déjà récolté près de 5 000 €. Cette campagne du nouvel an doit nous permettre de boucler 2019 et de pouvoir engager les frais nécessaires au démarrage de l’année 2020. Si un maximum de lecteurs réguliers du journal minimal participent, on a de bonnes chances d’y arriver !

L'Association Minima, éditrice du journal minimal
Elle a été créée le 21 juin 2014 à Paris par des citoyens réunis autour du less is more, à l’initiative de la journaliste Emmanuelle Veil (ancienne de L’Express et de Charlie Hebdo, cofondatrice de Siné Mensuel). Il s’agit d’une association loi 1901, à but non lucratif, dont les administrateurs sont bénévoles.

Le logo de l'association

L’Association Minima a pour objet principal l’édition du journal minimal, en accès libre et sans publicité, afin de rendre les informations sur le minimalisme accessibles à tous les citoyens. Il s’agit d’une mission d’intérêt général, dans la mesure où il est urgent de présenter dans le débat démocratique les alternatives à la société de consommation.

L’Association Minima a reçu plusieurs prix et soutiens importants depuis sa création :

• Lauréate de l’appel à projet « Mon projet pour la planète » (2018), à l’issue du vote de plus de 2 000 citoyens – Ministère de la Transition écologique et solidaire
• Lauréate du Fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse (2018) – Ministère de la Culture
• Lauréate de l’appel à projet du FINP-Google, Fonds pour l’innovation numérique de la presse (2017)
• Lauréate des Trophées parisiens de l’Économie sociale et solidaire (2016) – Mairie de Paris
• Lauréate de l’appel à projet « Paris pour le Climat » (2015) – Mairie de Paris
• Lauréate de l’appel à projet « Tous pour le Climat » (2015) – Région Ile-de-France

Elle a par ailleurs reçu à deux reprises le soutien du Fonds de dotation Agnès b.

L’Association Minima est administrée par : Catherine Simonet (Présidente), Lucie Durnerin (1ère Vice-présidente), Maurice Gille (2e Vice-président).

Le modèle économique du journal minimal

Une presse en accès libre et sans publicité, financée par les citoyens, c’est le pari de l’Association Minima, qui a lancé le journal minimal le 4 novembre 2015 à la suite d’une campagne de financement participatif ayant réuni 130 souscripteurs.

Pourquoi avoir choisi le financement par le don et non l’abonnement payant ?
Parce que le principe du don est en cohérence avec la ligne éditoriale anti-consumériste du journal minimal. Ce mode d’échange entre les humains « vise davantage à être qu’à avoir », comme l’écrivait l’anthropologue Marcel Mauss, parlant à cet égard de « fait social total ».

Quelles sont les ressources du journal ?
L’Association Minima, éditrice du journal, fait principalement appel à des subventions, à du mécénat et aux contributions volontaires de ses lecteurs. Ses actions pédagogiques (formations, animations) lui fournissent aussi quelques fonds propres.

L’objectif est qu’à terme, le journal minimal soit majoritairement financé par ses lecteurs, afin d’assurer la plus grande indépendance possible.

Voici les comptes de l’Association en 2017 :

comptes 2017comptes 2017En soutenant le journal minimal, vous soutenez la liberté de la presse et la vivacité du débat démocratique. Le site est reconnu par le ministère de la Culture comme un « service de presse en ligne consacré pour une large part à l’Information Politique et Générale », et à ce titre vos dons à l’Association Minima peuvent bénéficier de la déduction fiscale de 66 %.

? Pour aider le journal minimal à réussir cette campagne d’appel aux dons du nouvel an, vous pouvez partager la page auprès de vos contacts et/ou laisser un commentaire de soutien ci-dessous :

Partager cette campagne :

6 commentaires

    • Merci Atef, cela nous fait drôlement plaisir, vous êtes un ange ! La série va connaitre encore d’autres épisodes, on espère qu’ils vous plairont autant !! ?

Exprimez-vous !